mardi,1 décembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Marcel Djabioh dénonce la clochardisation des acteurs culturels par le gouvernement 

Gabon: Marcel Djabioh dénonce la clochardisation des acteurs culturels par le gouvernement 

C’est dans un billet publié sur son compte Facebook officiel que l’homme de culture Marcel Djabioh, a de nouveau mis le gouvernement au pied du mur pour dire une énième fois son indignation au sujet de l’indifférence qu’affiche l’équipe Ossouka Raponda face à la détresse des acteurs et opérateurs de la culture depuis l’avènement de la Covid-19 au Gabon il y a 8 mois. La culture et les arts seraient-ils des activités non essentielles? Les artistes s’interrogent. 

Le sujet est encore frais sur les langues des acteurs et opérateurs de la culture 8 mois après l’apparition des premières contaminations au coronavirus. Pour cause, ils ont été, pour le regretter, les grands oubliés des mesures d’accompagnement prises par le gouvernement pour soutenir la population. Les hommes et femmes de la culture payent encore « le lourd tribut des mesures sanitaires gouvernementales », regrette Marcel Djabioh. 

En effet, il dénonce le manque de soutien des autorités aux artistes en ce temps de Covid-19, alors que ces derniers portent très haut les couleurs du pays aussi bien sur le plan national qu’international. Marcel Djabioh s’interroge sur « ce que ces messieurs et dames », faisant référence aux membres du gouvernement en tête desquels le ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M’Essone, « pensent de la culture et de ceux qui ont choisi de la préserver et d’en faire la promotion dans un environnement de plus en plus perverti ». 

Même si le projet de texte portant statut de l’artiste en République gabonaise revu et actualisé par les artistes euxmêmes réunis en commission a récemment été remis au ministre Michel Menga M’Essone pour validation au parlement une énième fois, tout porte à croire que les autorités gabonaises n’accordent pas suffisamment d’importance au statut de l’artiste gabonais. C’est en tout cas le dessin renvoyé par Marcel Djabioh, s’exprimant au nom des artistes, lesquels observent une volonté du gouvernement de les garder dans la mendicité, la clochardisation.   

« La clochardisation des conservateurs du patrimoine culturel matériel et immatériel dans un pays d’environ 1,6 million de nationaux est une honte que les gouvernants se plaisent à porter sans gêne aucune », fustige Marcel Djabioh. Preuve de cette clochardisation, l’organisation du festival Gabon 9 provinces annoncé pour mi octobre dernier, avec des fonds déjà débloqués, si l’on s’en tient aux dires de ses organisateurs, mais qui tarde toujours à démarrer.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion