mercredi,23 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Malika Bongo écope d’une sanction pour avoir voté contre la dépénalisation...

Gabon: Malika Bongo écope d’une sanction pour avoir voté contre la dépénalisation de l’homosexualité

La prise de position de la députée du département de la Djouori Agnili Malika Bongo Ondimba au sujet du retrait de l’alinéa 5 de l’ancien article 402 de la loi n°042/01 du 5 juillet 2019 portant Code pénal incriminant les rapports sexuels entre deux personnes de même sexe est loin d’avoir plu à son parti. En effet, après ce vote jugé « dissident », le Parti démocratique gabonais (PDG) a décidé d’infliger « un avertissement » à la parlementaire. 

Si à la suite de l’adoption par l’Assemblée nationale, la fille du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba s’était dit « consternée…comme la plupart des Gabonais », cette prise de position a retenu l’attention de sa formation politique. En effet, c’est à la suite de l’audition de cette dernière que le « Parti de masse » a décidé de lui infliger une sanction après ce vote qui n’aurait pas respecté les directives du parti. 

 

C’est donc par décision N°002/PDG/SE/CPD portant sanctions des Camarades suite au vote d’adoption par l’Assemblée nationale de la loi N°006/2020 du 30 Juin 2020, portant modification du Code pénal, que la Commission permanente de discipline (CPD) a infligé un « avertissement » à la députée du département de la Djouori Agnili Malika Bongo Ondimba. 

Si cette sanction n’a pas trop de réelle incidence sur son mandat, elle peut être une source de complication pour la suite de la carrière politique de la députée. Il faut dire que cette sanction est pour le moins mal vue au sein de l’opinion, qui estime que la dépénalisation de l’homosexualité est contraire aux valeurs traditionnelles et religieuses de la société gabonaise.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt