lundi,28 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Malika Bongo «consternée» par la dépénalisation de l’homosexualité

Gabon: Malika Bongo «consternée» par la dépénalisation de l’homosexualité

Au lendemain du vote actant le retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 du Code pénal prévoyant la répression de l’homosexualité à l’Assemblée nationale, des réactions au sein du paysage politique gabonais ne cessent d’être enregistrées. C’est le cas de la députée du département de la Djouori Agnili Malika Bongo Ondimba qui, sur son compte Twitter ce mercredi 24 juin 2020, s’est indignée de l’aboutissement de cette proposition portée par le chef du gouvernement Julien Nkoghe Bekale. 

Depuis l’adoption du retrait de cette disposition du Code pénal, c’est une vague d’indignation qui est enregistrée ces derniers jours au sein de l’opinion. Une indignation qui a d’ailleurs donné lieu à une manifestation d’une dizaine de personne devant le siège du Sénat le mercredi 24 juin 2020. C’est donc dans cette optique que s’inscrit la sortie de l’honorable Malika Bongo Ondimba. 

« Je suis consternée…comme la plupart des Gabonais depuis hier soir ». C’est par ces mots que la députée du département de la Djouori Agnili Malika Bongo Ondimba a tenu à réagir à cette actualité qui défraie la chronique ces dernières heures. Une sortie qui rejoint celle de nombreux acteurs politiques et de la société civile qui n’ont pas manqué de condamner l’adoption dudit retrait. 

Il faut souligner que le retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 du Code pénal réprimant l’homosexualité rame à contre courant du sentiment que la majorité des Gabonais ont de cette orientation sexuelle. En effet, dans une société gabonaise très conservatrice, cette pratique est considérée comme « contre nature ».  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt