Gabon-Mali: Aubameyang décline la convocation de Daniel Cousin !

Pierre Emerick Aubameyang © D.R

Alors que les spéculations allaient bon train sur la participation ou non de Pierre Emerick Aubameyang au prochain match des Panthères du Gabon face au  Mali le samedi 17 novembre prochain, le sélectionneur national a mis fin au suspens. Ainsi, Daniel cousin a indiqué ce lundi 12 novembre, à nos confrères de l’Agence gabonaise de presse (Agp), que le buteur d’Arsenal ne serait pas de la partie pour des raisons de « santé ».  

Voilà qui devrait mettre le feu à la relation déjà tumultueuse, entre le capitaine des Panthères du Gabon Pierre Emerick Aubameyang, les dirigeants du football gabonais, et les supporters. Annoncé dans la liste des 23 devant affronter le Mali ce samedi 17 novembre 2018 à Libreville, PEA ne sera finalement pas de la partie comme espéré par l’encadrement technique et le sélectionneur.

En effet, ce qui n’était jusquelà qu’une appréhension, suite aux incidents du dernier rassemblement des Panthères, est devenu une réalité. Ainsi, invoquant des problèmes de “santé”, PEA a donc décliné sa convocation. Interrogé par nos confrères de l’Agp, Daniel Cousin a indiqué à ce sujet, « nous avons reçu un e-mail du docteur d’Arsenal pour nous dire qu’Aubameyang a encore mal au dos et qu’il ne pourrait pas jouer avec la sélection nationale samedi prochain ».

Si la raison « officielle » demeure médicale, tous les observateurs s’accordent à dire que cette situation est intimement liée aux récents événements dans la tanière, avec notamment « l’affaire de l’avion ». Quoi qu’il en soit, c’est un nouvel épisode qui va sans doute perturber un temps soit peu la vie du groupe à l’approche d’un match capital pour la qualification.

Se voulant rassurant, Daniel Cousin a indiqué par rapport à cette situation « ce n’est pas grave, on va gagner ce match ». Le sélectionneur qui a appelé le jeune Lengoualama pour pallier l’absence de PEA, pourra compter sur d’autres éléments clés de son système à l’instar du virevoltant Denis Bouanga, qui devrait donc être l’atout numéro 1 des Panthères.

Laissez votre commentaire