mercredi,2 décembre 2020
Accueil A La Une Gabon: malgré l'interdiction de Mouguiama Daouda la vente de polos se poursuit

Gabon: malgré l’interdiction de Mouguiama Daouda la vente de polos se poursuit

Si le ministre de l’Education nationale a récemment annoncé l’interdiction de la vente des polos et t-shirts à l’effigie d’un établissement primaire et secondaire, certains d’entre eux n’en font qu’à leur tête. C’est notamment le cas au Lycée Georges Mabignath où la tenue scolaire est vendue à 21.000 FCFA , polo compris mais sans masques chirurgicaux telle que prévu par le ministère de tutelle.

Il aurait été trop beau de croire que les injonctions du ministre de l’Education nationale le Pr. Patrick Mouguiama Daouda seraient observées et appliquées à la lettre. Pour preuve, l’interdiction de vente des polos et t-shirts d’établissements scolaires n’est que différemment appréciée par les équipes déployées pour la mise en œuvre de celle-ci. Au Lycée Georges Mabignath par exemple, la tenue est fixée à 21.000 FCFA. Elle comprend Un pantalon/jupe, une chemise et un polo. Or le dernier élément est censé ne plus être en vente.

Face caméra, les personnels habilités à commercialiser les tenues scolaires ont laissé entendre que « les enfants ne sont obligés de prendre que la chemise et le pantalon », a déclaré une vendeuse de nationalité camerounaise. Toutefois, plusieurs élèves prétendent avoir été contraints de payer 21.000 FCFA. D’ailleurs, les commerçantes auraient indiqué que « ce n’est pas le ministère qui va rembourser les sommes dépensées pour la confection desdits polos » Concernant la distribution de masques, la mesure semble inopérante au Lycée Georges Mabignath.

Il va sans dire qu’on est loin de l’intransigeance affichée par le ministère de l’Education nationale ces derniers jours. Principale victime de ce bras de fer qui ne dit pas son nom, les parents d’élèves. Déjà contraints de payer 10.000 FCFA pour la réinscription de leurs enfants au secondaire, ces derniers devront donc ajouter 6.000 FCFA correspondant au prix du polo. Et ce, même s’ils ne devraient pas les vêtir toute l’année. Le Pr. Patrick Mouguiama Daouda est dès lors invité à recadrer les acteurs économiques qui n’observent pas les mesures gouvernementales.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion