lundi,12 avril 2021
AccueilA La UneGabon: malgré les tensions de trésorerie, Ossoungou veut doter l’administration de 40...

Gabon: malgré les tensions de trésorerie, Ossoungou veut doter l’administration de 40 véhicules de luxe

Alors que l’agence de notation Fitch Ratings a confirmé récemment le triple C du Gabon jetant ainsi l’opprobre sur la gestion des finances publiques gabonaises, le gouvernement n’en démord pas, continuant d’entretenir son train de vie « tape à l’œil ». En effet, comme le révèle un avis d’appel d’offres ce mercredi 24 mars, le ministère de la Dépense que dirige Sosthène Ossoungou Ndibangoye, entend acquérir une quarantaine de véhicules dont une dizaine « Grand Luxe » et six SUV.

La baisse des recettes pétrolières couplée au risque croissant de défaut de paiement révélé à la fois par les analystes de Goldman Sachs et plus récemment ceux de l’agence de notation américaine Fitch Ratings, ne semble pas effrayer outre mesure l’exécutif gabonais. Et pour cause, en dépit de tensions de trésorerie persistantes depuis plusieurs années, le gouvernement à travers son « ministère de la Dépense » vient de lancer un « avis appel d’offres » pour l’acquisition d’une quarantaine de véhicules.

En effet, loin de la volonté « d’optimiser les recettes, le financement de l’économie et la maîtrise des dépenses » constituant l’une des priorités du Plan d’accélération de la transformation (PAT) 2021-2023, l’exécutif gabonais entend continuer d’entretenir son train de vie. On parle ainsi de l’acquisition, rien que pour cette année et au profit des services du ministère du Budget et des Comptes publics, de 11 véhicules de type station wagon standard, 1 SUV compact, 5 SUV Urbains, 12 berlines, 3 véhicules station wagon « grand Luxe », 7 station wagon « Luxe » et 2 pick-ups.

Financée par l’Etat gabonais par le biais du ministère du Budget, cette opération conduite par la Direction générale des marchés publics (DGMP) et celle du patrimoine de l’Etat, pourrait avoisiner le milliard de FCFA au regard des coûts exorbitants de ces véhicules sur le marché. A titre d’exemple un véhicule de type pick up double cabine d’une marque bien connue, s’échangeait selon nos sources autour de 27 millions de FCFA. Une somme qui multipliée par la douzaine de véhicules luxe, grand luxe et pick-up contenue dans l’appel d’offres correspond déjà à la bagatelle de 324 millions de FCFA.

Difficile dans ces conditions de « permettre à notre pays, dans les deux ans qui viennent, de rebondir (…) et le mettre sur la voie de la transformation », lorsque celle-ci n’est pas opérée en profondeur notamment en matière de finances publiques. Par ailleurs, cette initiative du ministère du Budget rend difficile, une quelconque croyance en ces « projets prioritaires » soulignés par l’exécutif à travers son PAT 2021-2023 qui doit pourtant faciliter la diversification de notre économie.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Bestheinfusion