mercredi,22 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: malgré le constat de pollution par Perenco, le gouvernement annonce un...

Gabon: malgré le constat de pollution par Perenco, le gouvernement annonce un simple audit des installations

Ecouter cet article

Silencieux depuis le déclenchement de cette affaire pour le moins grave, le gouvernement, par l’entremise du ministère des Eaux et Forêts, de la Mer, de  L’Environnement, chargé du Plan climat et du Plan d’affectation des terres vient enfin de réagir. C’est par le biais d’un communiqué parvenu à Gabon Media Time ce jeudi 21 janvier 2021, que ce département a reconnu les cas de de déversements d’hydrocarbures sur terre et dans les cours d’eau intérieurs en 2020 annonçant la mise en place d’un audit des infrastructures de l’entreprise incriminée Perenco S.A.  

Faisant déjà l’objet d’une plainte de la société civile, la compagnie pétrolière franco-britannique Perenco sera inquiétée par le gouvernement gabonais? Rien n’est moins sûr au vu du communiqué pour le moins laconique du ministère de l’Environnement qui, tout en reconnaissant « des déversements  d’hydrocarbures sur terre et dans les cours d’eau intérieurs en 2020 notamment sur les  sites d’Avocette, de Coucal et de la Missolo ainsi que de Batanga ».

Des cas de pollution avérée qui selon le ministère dirigé par Lee White seraient dus entre autres à la mauvaise réhabilitation d’anciennes exploitations  pétrolières antérieures à Perenco, la détérioration des lignes de transport du pétrole, et aux  mauvaises conditions de traitement des déchets pétroliers. S’il a annoncé que l’opérateur aurait engagé des travaux visant à circonscrire lesdites  pollutions et au nettoyage de certains sites, plusieurs observateurs estiment que cette entreprise très coutumière de ce genre d’affaires aurait dû faire l’objet de sanctions. 

Toutefois pour calmer semble-t-il les velléités de la société civile, le gouvernement a annoncé le lancement  d’un audit opérationnel et fonctionnel de l’ensemble des installations de Perenco sans manquer de préciser au passage qu’il entend, aux côtés de Perenco,  renforcer le Comité de Travail Conjoint pour « proposer un plan d’action d’urgence  pour assurer le suivi de la dépollution des sites impactés ».

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop