Gabon : malgré de nombreux déraillements, le transport ferroviaire a généré 58 milliards de chiffre d’affaires

Setrag Owendo Garre Féroviaire Train Gabon Gabonmediatime
Un train de la Setrag © D.R.

Malgré les nombreux déraillements qui ont émaillé le trafic ferroviaire tout au long de l’année écoulée, les chiffres de l’activité demeurent largement satisfaisants. Ainsi, comme le souligne la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale (DGEPF) dans sa note de conjoncture sectorielle, le transport des voyageurs par voie ferrée s’est stabilisé à 244 842 passagers, quand le volume global des marchandises s’est apprécié de 26%, entraînant une hausse de 18% du chiffre d’affaires. 


C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture sectorielle élaborée par la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf). À fin septembre 2019, l’observé conjoncturel fait ressortir des indicateurs ferroviaires satisfaisants malgré les nombreux déraillements enregistrés au cours de l’exercice 2019. 

En effet, porté par une légère hausse du nombre de passagers à 244 842 contre 244 311 un an plus tôt, et une augmentation de 26% du volume global de marchandises transportées par rail à 5 244 700 tonnes contre 4 161 386 tonnes un an plus tôt, le chiffre d’affaires du secteur s’est situé à 58,021 milliards de FCFA contre 49,153 milliards de FCFA un an plus tôt.

Si le transport de grumes et de bois débités a chuté respectivement de -12% et -37%, les volumes transportés de manganèse, de produits C2M et de produits pétroliers ont eux permis de maintenir la marchandise à un niveau largement appréciable. D’où cette hausse du chiffre d’affaires. On notera également une hausse constante du CA du secteur à chaque trimestre.

Laissez votre commentaire