mercredi,1 décembre 2021
AccueilA La UneGabon: Major transport et Transporteur voyage autorisés à reprendre leurs activités

Gabon: Major transport et Transporteur voyage autorisés à reprendre leurs activités

Ecouter cet article

Après avoir été récemment épinglées par la brigade mixte du Comité de pilotage et du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus (Copil-coronavirus) pour non-respect du protocole sanitaire, les agences Major transport et Transporteur voyages ont été autorisées à reprendre du service. C’est en substance ce que l’on retient de la rencontre tenue ce lundi 18 octobre 2021 entre le ministre de la Santé, les responsables desdites agences et les leaders syndicaux du secteur des transports. 

Mercredi 13 octobre dernier, la brigade mixte du Copil-coronavirus a, au cours d’une descente sur le terrain, procédé à la suspension des activités pour une durée indéterminée des agences Major Transport et Le Transporteur Voyages. Une décision qui faisait suite, selon le Copil, au non-respect des mesures gouvernementales notamment le non-respect du nombre de passagers à bord, le transport des passagers sans test PCR négatif et/ou disposant des fausses cartes de vaccination. 

Face à cette situation, les responsables des agences de transport épinglées ont rencontré lundi dernier, le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. C’était en présence des responsables de la Brigade mixte du Copil-Coronavirus, du directeur général des Transports terrestres (DGTT), du directeur général de la Sécurité routière ainsi que des différents leaders syndicaux du secteur des transports (Sylteg, Fegasta et Samtac). 

Au terme de cette rencontre, il ressort que les deux agences mises en demeure ont obtenu l’autorisation de reprendre leurs activités. Selon le ministère de la Santé, ces dernières ont promis de veiller à la stricte application des différentes mesures gouvernementales mises en place pour contenir les risques de propagation du covid-19. « L’objectif principal est d’éviter que les transports en commun ne soient des vecteurs de transmission de la Covid-19 à leurs différents passagers », a fait savoir le ministère de la Santé. 

Pour information, la Brigade mixte du Copil-coronavirus indique avoir contrôlé 408 personnes depuis le début de ce mois d’octobre dans les agences Major Transport et Le Transporteur Voyages. De cet échantillon il ressort que « 142 voyageurs contrôlés ont été retrouvés munis soit d’un faux test PCR, d’une fausse carte de vaccination ». Un état de fait, selon les autorités compétentes, vu comme un facteur à l’origine du regain des contaminations et des décès imputables au covid-19 dans l’arrière pays. 

Laissez votre commentaire

Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop