vendredi,14 août 2020
Accueil A La Une Gabon : Maître Moumbembe convoqué à la DGR après une plainte de...

Gabon : Maître Moumbembe convoqué à la DGR après une plainte de Noureddin Bongo

C’est ce lundi 24 février que l’avocat maître Jean Paul Moumbembe aurait reçu une convocation de la Direction générale des recherches (DGR) pour une audition relative à une plainte qu’aurait formulée contre ce dernier, Noureddin Bongo Valentin pour dénonciation calomnieuse dans l’affaire l’opposant à la société civile dont 4 de ses membres ont porté devant les juridictions le Coordinateur des affaires présidentielles pour entre autres corruption active et passive, corruption d’agents publics étrangers et blanchiment des capitaux, détournement de deniers publics ,  enrichissement illicite, blanchiment du produit du crime. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

L’avocat ayant défendu et obtenu la libération provisoire de Landry Amiang Washington et actuellement sur le pied de guerre pour obtenir celle de Bertrand Zibi Abeghe aurait reçu sa convocation venant de la DGR ce lundi. La plainte émanerait semble-il de Noureddin Bongo Valentin dans « l’affaire opposant les quatre syndicalistes (Georges Mpaga, Marcel Libama, Ghislain Malanda et Jean-Rémy Yama) au coordonnateur général des affaires présidentielles » nous relatent nos confrères de GabonReview. 

Surpris de l’objet mais surtout de la teneur de la convocation essentiellement motivée par une affaire qui ne le concerne guère car n’étant pas le conseil de  Georges Mpaga, Marcel Libama, Ghislain Malanda et Jean-Rémy Yama syndicalistes à l’origine de la plainte contre le fils du chef de l’Etat pour une raison qu’il a clairement spécifiée. « Étant malade j’ai décliné leur offre, d’autant plus que, le jour de la confrontation entre les parties devant le Procureur de la République de Libreville, j’étais physiquement absent au Palais de Justice pour des raisons évidentes de santé », a-t-il expliqué à Gabonreview. 

L’avocat de préciser que même dans l’éventualité d’une constitution pour l’affaire évoquée, la démarche du plaignant n’aurait pas été pertinente. « Il est à noter par ailleurs que même si je m’étais constitué partie civile, Noureddin Bongo ne peut pas me poursuivre pour dénonciation calomnieuse. J’aurais été dans l’exercice de mes fonctions d’avocat » 

S’agissant de l’identité du plaignant,  l’hebdomadaire La Loupe dans sa parution de ce mardi 25 février 2020 n°446 s’est avancé en citant nommément le Coordinateur des affaires présidentielles Noureddin Bongo, « Me Jean Paul Moumbembe a été sommé de se présenter à la Direction générale des Recherches (DGR) à Libreville suite à une plainte pour dénonciation calomnieuse de la part semble-t-il de Noureddin Bongo Valentin », pouvait-on lire dans les colonnes de l’hebdomadaire. 

Alors que Me Jean Paul Moumbembe a déjà informé l’opinion de ce qu’il ne se rendra pas à ladite convocation en même temps qu’il a également saisi  la ministre de la Justice, Erlyne Antonella Ndembet-Damas, et le bâtonnier, Me Lubin Ntoutoume, l’avocat a en outre signalé qu’il réagirait en conséquence si d’aventure, cette plainte est effective. « Si cette hypothèse s’avère vraie, je me réserve le droit de poursuivre Noureddin Bongo pour dénonciation calomnieuse »

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt