Gabon: Magnagna accuse le ministère de l’Economie de dissimuler les revenus du secteur minier

Le ministre des Mines, Christian Magnagna © GMT

Le ministre de l’Equipement, des infrastructures et des mines Christian Magnagna a accordé une interview à notre confrère L’Union,  interview figurant dans le numéro paru ce mercredi 26 décembre 2018. Au cours de cet échange, il s’est agit pour le premier responsable de ce département ministériel de dresser le bilan de ses activités de l’année en phase d’achèvement. A cette occasion, le membre du gouvernement a accusé ses collègues de l’Economie de dissimuler la production de l’or dans leur livre.

Sachant que le précieux  produit est très onéreux et que sa vente pourrait contribuer à l’évolution du produit intérieur brut de son pays, et dont la redistribution de la richesse issue du commerce de l’or peut contribuer au développement du Gabon il serait judicieux de comptabiliser cette richesse dans ce qui constitue les ressources de l’Etat.

Interrogé au sujet de sa non prise en compte dans le tableau de bord de l’économie gabonaise quand bien même le valeureux cailloux est produit sur le territoire national, le ministre des Mines a jeté l’opprobre sur ses collègues en charge de l’économie qui selon lui dissimulent les informations liées au secteur aurifère. « Je pense que c’est une défaillance qui vient du ministère de l’Economie, parce que nous communiquons. Les chiffres (…) de l’or sont connus parce qu’ils passent par la Douane. Le ministère de l’Economie devra faire l’effort pour que, dans son cahier il prenne toutes les bonnes informations », a indiqué Christian Magnagna.

Par ailleurs, le membre du gouvernement a mis en exergue la supercherie des locataires de l’immeuble Arambo qui publient des chiffres erronés dans leur livre. A cet effet, le ministre a affirmé que « lorsque vous regardez dans le cahier de l’Economie, il marque 4% au titre de la contribution du secteur minier au PIB alors que nous sommes à 6% ».

Au regard de toutes ces affirmations, Jean Marie Ogandaga en sa qualité de ministre de l’Économie devra expliquer aux Gabonaises et aux Gabonais, les causes de cette dissimulation flagrante. Mais aussi dire à qui profite le reliquat non déclaré dans le tableau de bord de l’Économie gabonaise en matière de contribution minière.                           

Laissez votre commentaire