lundi,24 janvier 2022
AccueilDerniers articlesGabon: Maganga Moussavou tance des faucons au sein de la présidence de...

Gabon: Maganga Moussavou tance des faucons au sein de la présidence de la République

Ecouter cet article

Si ses prises de parole sont souvent très rares, le président du Parti social-démocrate (PSD) Pierre Claver Maganga Moussavou a tenu, au cours d’une cérémonie de présentation de vœux à ses militants, à commenter l’actualité politique nationale. Occasion pour l’ancien vice-président de revenir sur le discours de vœux à la Nation du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba qui selon lui marque non seulement le retour de ce dernier sur le devant de la scène mais aussi de l’inviter à se pencher sur les décisions prises durant sa convalescence.

Si d’entrée de jeu Pierre Claver Maganga Moussavou s’est réjouit de la santé retrouvée par le président de la République, il s’est montré très critique vis- à-vis de certains proches de ce dernier. Pour le président du PSD, la période d’incertitude autour de la santé du chef de l’Etat aurait permis à des proches collaborateurs du Chef de l’Etat de prendre des décisions en son nom. 

Ainsi, l’ancien vice-président de la République a estimé qu’avec son retour, il était temps « qu’il puisse revenir sur tout ce qui a été pris comme décision en son nom, pendant qu’il était en souffrance ». « Si je le dis c’est parce que lui-même le dit, que la Constitution élaborée consensuellement en 2017 revienne au goût du jour. Parce qu’une Constitution au Gabon pour la changer il faut une concertation », a-t-il indiqué

Dans la foulée, l’ancien maire de la commune de Mouila s’est montré très critique vis-à-vis des collaborateurs d’Ali Bongo Ondimba qui contestent les décisions irrévocables rendues récemment  par la Cour Constitutionnelle dans le cadre des saisines introduites par la société civile pour contester les nouvelles mesures gouvernementales prises dans le cadre de la lutte contre le covid-19. « J’ai honte de voir ces turbulences lâchement provoquées par certains, en mettant au défi les décisions de la Cour Constitutionnelle, et faisant apparaître des frictions entre, d’un côté la Cour Constitutionnelle et de l’autre la Présidence de la République », a fustigé Pierre Claver Maganga Moussavou.

Pour l’ancien vice-président de la République, « Ali Bongo Ondimba doit  prendre son courage à deux mains pour qu’il redresse tous les torts et pour qu’il ne laisse plus quelques hurluberlus décider à sa place ».

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop