Gabon: Macky Sall attendu à Libreville ce dimanche 26 mai 2019

Macky Sall et Ali Bongo Ondimba © D.R.

Il semblerait que le président de la République ait recouvré son énergie d’antan. C’est en tout cas ce que laisse transparaître le ballet diplomatique observé ces derniers jours. D’ailleurs, ce dimanche 26 mai 2019, Ali Bongo Ondimba recevra Macky Sall, président de la République du Sénégal. Ce sera l’occasion pour ces deux chefs d’Etat d’échanger à nouveau sur le renforcement de la coopération bilatérale et multisectorielle entre les deux pays. Cependant, les Gabonais se demandent quand est-ce que cette même énergie permettra à Ali Bongo Ondimba de s’adresser à son peuple.



Les semaines passent et se ressemblent pour Ali Bongo Ondimba. Depuis son retour définitif au Gabon, le président de la République multiplie les rencontres. En effet, ce dimanche 26 mai 2019, il recevra Macky Sall président du Sénégal pour une visite de travail. « Les deux chefs d’Etat auront l’occasion au cours du séjour du Président Macky Sall à Libreville, d’échanger à nouveau sur le renforcement de la coopération bilatérale et multisectorielle entre leurs deux pays qui entretiennent des relations d’amitié exemplaires », lit-on dans un communiqué de la présidence de la République.

Selon le communiqué, au cours de cette rencontre les deux chefs d’Etat feront un tour d’horizon sur les sujets d’intérêt commun liés notamment aux questions de développement, de sécurité et de paix sur le continent. Le président sénégalais sera le troisième invité de marque d’Ali Bongo Ondimba, après le Président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbe, et celui de la République de Côte d’Ivoire Alassane Dramane Ouattara.  

Cependant, les Gabonais réclament toujours la présence de leur président, lui qui les habitués au contact. Nombreux sont les compatriotes qui s’interrogent sur l’énergie que le président de la République déploie pour rencontrer ses homologues et les diplomates. Car, estiment-ils, cette même énergie devrait pouvoir permettre au chef de l’Etat de s’adresser à son peuple, afin de le rassurer en ces temps de tensions. D’ailleurs, certains se demandent pourquoi le président de la République n’a pas pris la parole en plein scandale du kevazingo. Peut-être se prépare-t-il à surprendre son peuple ? Wait and see.

Laissez votre commentaire