Gabon: L’Unoca réfute les accusations de sabotage de Jean Ping

François Loucény Fall, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique Centrale © D.R

Dans une interview accordée à DW Afrique le 15 février dernier, Jean Ping affirmait que le représentant de l’Organisation des Nations Unies (ONU) au Gabon, Lounceny Fall, a volontairement refusé de transmettre une invitation qui lui était adressée par l’organisation internationale. Réagissant à cette accusation, le bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (Unoca) dit n’avoir reçu aucune correspondance à transmettre au président de la Coalition pour la Nouvelle République.

Trois jours après les accusations portées par Jean Ping à travers le média DW Afrique, à propos de l’invitation le conviant à se rendre à une réunion d’anciens présidents de l’Assemblée Générale de l’ONU à New York, l’Unoca a tenu à dire sa part de vérité.

En effet, le bureau régional de l’ONU « confirme que ses services n’ont pas reçu d’invitation à transmettre à M. jean Ping à ce sujet ». Pourtant, le chef de la Coalition pour la nouvelle République et candidat à la présidentielle 2016 qui clame toujours sa victoire, affirme avoir une copie de cette invitation.

A côté de cette polémique qui n’est somme toute pas anodine et pourrait remettre en question les véritables motivations de l’organisation en Afrique, l’Unoca tient tout de même à rassurer l’opinion quant au rôle qu’il entend continuer de jouer dans la sous-région. Ainsi, le bureau régional de l’ONU « réaffirme sa détermination à poursuivre sa mission de bons offices au service de la paix et de la stabilité en Afrique centrale ».

Laissez votre commentaire