vendredi,23 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: l’université d’Oyo, la jeunesse gabonaise roulée dans la farine par Ali...

Gabon: l’université d’Oyo, la jeunesse gabonaise roulée dans la farine par Ali Bongo?

Malgré les discours de bonne volonté ou même de l’implication de la première dame Sylvia Bongo Ondimba dans la lutte pour la préservation des droits des orphelins, les étudiants gabonais, orphelins de structure d’apprentissage de qualité, ne sont pas prêts de voir leurs droits pris en compte. Pour preuve, offerte à la jeunesse gabonaise par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba le 17 août 2015, la luxueuse résidence dénommée  « Palais Oyo », située près du camp de Gaulle à Libreville, n’a toujours pas été transformée en université comme promis. 

23 novembre 2015 – 24 juillet 2019, voilà bientôt 5 ans que le président de la République a annoncé lors d’un message à la nation qu’ « au nom des enfants d’Omar Bongo Ondimba, j’ai décidé de céder à l’Etat, à titre gracieux, la propriété située à côté du Camp de Gaulle ». Cette déclaration solennelle avait été suivie par l’organisation d’une cérémonie de remise officielle du titre de propriété de la résidence de 215.411 m² à l’Etat gabonais qui devait en faire une université. 

Sauf que depuis cette date, rien ne semble avoir été fait pour que les étudiants gabonais bénéficient enfin d’une structure d’accueil digne des standards internationaux. Pis, certains observateurs font remarquer avec ironie que cet « héritage de la jeunesse gabonaise » semble désormais avoir été spolié par des éléments de la Garde républicaine qui assurent la sécurité des lieux, au plus grand désarroi des étudiants gabonais. 

Dans un pays où la population estudiantine de la principale université est estimée à près de 30 000 étudiants dans une structure conçue pour n’en accueillir qu’à peine 8000, les conditions d’apprentissage demeurent quasi précaires. Cette donation faite par le chef de l’Etat aurait résolu cette situation, mais c’était sans compter sur le peu d’entrain du gouvernement à améliorer les conditions d’apprentissage dans les établissements supérieurs publics. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt