Gabon: l’Union nationale salue l’«Appel à Agir»

Alors que le Parti démocratique gabonais (PDG) a récemment décliné la demande de la plateforme citoyenne « Appel à Agir », l’Union nationale (UN) a choisi de saluer ce vendredi 08 mars cette initiative menée par dix compatriotes. Le parti de Zacharie Myboto a promis de mobiliser ses militants.

C’est au cours d’une rencontre qui s’est déroulée ce vendredi 08 mars au siège de l’Union nationale que les membres de la plateforme « Appel à Agir »  ont devisé avec les responsables de ce parti de l’opposition. Après le chef de file de la Coalition pour la Nouvelle République, Jean Ping et le président du Rassemblement Héritage et Modernité (RH&M) Alexandre Barro Chambrier et malgré le refus du Parti démocratique gabonais, c’est au tour de l’Union nationale de prendre fait et cause pour cette initiative.

En effet, le parti de Zacharie Myboto a salué cette action citoyenne qui exige la déclaration de la vacance du pouvoir.  « Zacharie Myboto a tenu à saluer, au nom de l’UN et au sien propre, notre initiative qui pour lui est la bienvenue, a tout son sens et s’adresse à tout le pays », ont déclaré les initiateurs de cette action qui est de plus en plus suivie par les Gabonais depuis son lancement.

En outre, l’Union nationale qui a donné sa parole pour soutenir cette initiative  a également tenu à féliciter la jeunesse de ce groupe et leur courage de poursuivre « la lutte pour la démocratisation et l’établissement de l’Etat de droit au Gabon ». La direction du parti a promis de mobiliser ses militants dans tout le pays afin de renforcer l’action de terrain.

Pour rappel, l’Appel à Agir a été lancé le jeudi 28 février dernier à la Chambre de Commerce de Libreville par dix compatriotes issus de la société civile gabonaise et des partis de l’opposition. Il s’agit de Marc Ona Essangui, Placide Aubiang Nzeh, Noël Bertrand Boudzanga, Elza-Ritchuelle Boukandou, Franck Ndjimbi, Nicolas Nguéma, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Anges Kevin Nzigou et les honorables EdgardOwono et M. Minault Zima Ebeyard.

 

Laissez votre commentaire