Gabon: l’Union nationale parée à toute éventualité en cas de présidentielle anticipée

Gabon Gabonmediatime Union Nationale
Des membres du directoire de l'UN © D.R.

Dans le cadre du renforcement de sa ligne politique, l’Union nationale a organisé un séminaire du 7 au 8 juin dernier à son siège, à Libreville. Le parti de Zacharie Myboto a pris le taureau par les cornes à travers quatre ateliers de réflexion qui ont permis de dévoiler une feuille de route pour les mois à venir. L’UN se dit prête à l’éventualité d’une présidentielle anticipée.



C’est à son siège que l’Union nationale (UN) a tenu son séminaire de réflexion du 7 au 8 juin 2019, à Libreville. Après la lecture du rapport général du séminaire qui a permis de dévoiler les grandes lignes de la politique du parti aux séminaristes, le président de l’UN, Zacharie Myboto, a remercié les séminaristes et rappelé à chacun le bien-fondé de cette rencontre.

« Ce séminaire est un moment d’analyses froides, courageuses et responsables sur les thématiques proposées par le Secrétariat exécutif des militants de l’UN afin de faire des propositions sur la base des réflexions menées au niveau du Bureau national qui en est l’organe de direction », a-t-il déclaré aux participants, tout en précisant que les recommandations issues de cette rencontre de travail pourraient être mises en application immédiatement ou amendées lors du prochain Congrès du parti.

Par ailleurs, les séminaristes ont abordé différentes thématiques à travers quatre ateliers. Le premier consistait en l’analyse des résultats du parti aux dernières élections du 6 au 27 octobre 2018, ainsi que des raisons de l’échec reconnu par les responsables de ce parti. Quant au deuxième atelier, il avait pour objectif de définir une stratégie et d’identifier les alliés avec lesquels le parti composera pour les mois ou les années à venir. Enfin, les troisième et quatrième ateliers traitaient du positionnement du parti par rapport à la situation du président de la République et l’organisation du parti.

Pour Emmanuel Ntoutoume Ndong, président du Comité d’organisation du séminaire et Secrétaire exécutif adjoint de l’UN, le parti est paré à toute éventualité en cas d’élection anticipée. « L’adaptation de notre ligne politique consiste à identifier nos alliés et à réajuster notre stratégie afin de parer à toute éventualité. La situation du président Ali Bongo Ondimba n’étant pas claire, nous pouvons sans crainte de nous tromper dire que nous sommes prêts à y répondre. L’union nationale est un grand parti, il est normal qu’il ait un candidat en cas d’élection présidentielle », a-t-il déclaré.

Laissez votre commentaire