dimanche,19 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: l'UNICEF appelle les bailleurs de fonds à soutenir le gouvernement pour...

Gabon: l’UNICEF appelle les bailleurs de fonds à soutenir le gouvernement pour sauver l’éducation

Ecouter cet article

C’est au cours de l’atelier de restitution de l’enquête sur la situation de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement (EHA) dans les établissements scolaires au Gabon, que le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a alerté les organismes internationaux. En effet, dans ses recommandations pour une école épanouissante, l’organe onusien a appeles partenaires techniques et financiers (PTF) à soutenir le gouvernement autour du programme susmentionné.

La présentation de la première enquête portant sur l’eau, l’hygiène et de l’assainissement (EHA) consignés dans les Objectifs de développement durable (ODD) 4a et ODD 6, s’est achevée sur des recommandations de plusieurs ordres. Si Noël Marie Zagré, représentant de l’UNICEF, a suggéré plusieurs réformes institutionnelles notamment l’élaboration des instruments de cadrage et la mise en place d’un mécanisme de coordination nationale pour une synergie autour de l’EHA, il n’a pas manqué d’inviter les partenaires internationaux à étayer l’action gouvernementale.

En effet, l’organe onusien chargé de l’enfance est conscient que le Gabon ne saurait relever tout seul les défis mis en lumière par ledit rapport qui ne devrait pas rester dans les tiroirs. Pour ce faire, l’UNICEF a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers (PTF) du pays, afin que ces derniers soutiennent le gouvernement dans la mise en oeuvre du programme national sur la situation de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement (EHA) dans les écoles pour l’atteinte des objectifs de développement durable à l’horizon 2030. 

Un appel qui ne devait pas rester sans suite puisque les bénéficiaires ne sont autres que les apprenants des établissements scolaires publics. Le gouvernement gabonais a déjà à son initiative entamée, un programme de rénovation de lieux d’aisance dans une vingtaine de lycées et collèges à Libreville. La Banque mondiale qui a financé cette enquête sur la situation de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement dans les établissements scolaires, pourrait poursuivre son initiative pour sauver l’éducation au Gabon.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop