Gabon: l’UNEG dénonce «une énième tentative du gouvernement à tuer notre système éducatif»

C’est par l’entremise d’un communiqué rendu public le lundi 1er avril 2019, que l’Union nationale des étudiants du Gabon (Uneg) a tenu à réagir à la modification substantielle du décret 404  portant attribution des bourses. Occasion pour ce mouvement estudiantin de fustiger cette décision qui s’apparente à une mise à mort du système éducatif gabonais, annonçant une série d’actions pour dire non à cette mesure discriminatoire.

GABON LIBREVILLE

Le Conseil des ministres du 29 mars dernier a adopté le projet de décret définissant les nouvelles modalités de prise en charge par l’Etat des élèves et étudiants boursiers au Gabon et à l’étranger. Depuis, il n’a pas cessé de susciter des réactions des acteurs du secteur éducatif qui pour la plupart ne se reconnaît pas dans ces mesures dites « suicidaires ». Et l’Uneg ne semble pas s’exclure de cette démarche de dénonciation.

Après avoir pris acte de la modification du décret susmentionné, le mouvement estudiantin s’est dite anxieux quant à l’avenir de l’étudiant gabonais. « L’Uneg se rend compte que les agissements des gouvernants ne vont pas dans le sens de l’amélioration de la condition de l’étudiant. Après la hausse des droits universitaires, mesure qui tend à la paupérisation de l’étudiant, voilà que l’exécutif prend une autre décision qui n’aidera pas le système éducatif de notre pays », a déclaré son président Freddy Verlin Mengome Mintsa.

Dans le cadre de cette dénonciation, il a annoncé l’organisation d’une conférence de presse qui devrait aboutir à l’annonce des actions à entreprendre pour faire barrage à cette mesure inique. Freddy Verlin Mengome Mintsa, a martelé par la suite que les étudiants n’accepteront plus d’être spoliés. «  Enième tentative du gouvernement à tuer notre système éducatif qui aura pour effet majeur l’exclusion de plusieurs étudiants qui arrivaient à poursuivre leurs études grâce à cette allocation d’études. Nous appelons tous à l’unité des étudiants, peu importe leur établissement de provenance », a-t-il lancé.

Laissez votre commentaire