samedi,31 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : l’UN pointe l’incapacité du gouvernement Nkoghe Bekale à assurer ...

Gabon : l’UN pointe l’incapacité du gouvernement Nkoghe Bekale à assurer la sécurité des personnes et des biens

Suite aux événements qui ont secoué la journée du 24 janvier 2020 dans plusieurs quartiers de Libreville, l’Union nationale (UN) par le biais d’un communiqué de presse signé par son vice-président François Ondo Edou a pointé du doigt l’incapacité du gouvernement Nkoghe Bekale à assurer  la sécurité des personnes et des biens tout exigeant de la justice la même célérité que celle enregistrée lors de l’opération  Scorpion. Ci-dessous ledit communiqué.

 « Communiqué de presse

Depuis quelques heures, des images d’une violence inouïe inondent les réseaux sociaux: mise à mort d’individus qui auraient tenté d’enlever des enfants à la sortie de tel ou tel établissement scolaire, mise à feu de véhicules censés appartenir aux auteurs de ces actes, marches de protestation de lycéens ou collégiens déterminés à en finir avec cette vague d’enlèvements.

Et l’affaire prend, à chaque heure qui passe, des proportions exceptionnelles au point qu’on assiste désormais à la mise en place d’une justice populaire qui prononce ses sentences sur les lieux du crime et les exécute sans attendre. Ainsi va désormais le Gabon…

Pour toute réponse, alors que la sécurité des populations se trouve menacée au plus haut point, le gouvernement se complaît dans un silence et un immobilisme suspects dans cette affaire d’enlèvements d’enfants. Son porte-parole préfère jeter l’anathème sur des personnes ou groupes de personnes qui, selon lui, alimenteraient de façon irrationnelle et irresponsable une certaine psychose au sein de la population. Pourtant, en visionnant bien toutes ces images des réseaux sociaux, ces scènes de violences, ces défilés d’élèves sont bien de chez nous avec des endroits connus et des taxis de Libreville. 

Comment de telles scènes, vécues par des Gabonais dans leurs quartiers et villages, ne peuvent-elles pas créer cette psychose que le gouvernement semble redouter sans initier aucune action significative ?

L’Union Nationale rappelle au Premier Ministre, M. Julien Nkoghe Bekale, que l’une des premières missions d’un gouvernement responsable est d’assurer la sécurité des personnes et des biens dans l’espace géographique qu’occupe le pays. 

Les Gabonais attendent que les forces de sécurité et de défense se consacrent à cette tâche primordiale en faisant toute la lumière sur ces disparitions d’enfants et en mettant aux arrêts tous les auteurs de ces crimes et leurs complices. 

Les Gabonais attendent de la justice la même célérité que celle enregistrée lors de l’opération  Scorpion, avec les moyens disproportionnés utilisés à l’occasion.

Fait à Libreville, le 24 janvier 2020.

Le Président et PO

Le Vice président, porte-parole du Parti

François Ondo Edou.»

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion