Gabon: l’UN oppose encore une fin de non-recevoir à la convocation de la HAC  

C’est par le biais d’une correspondance datée du lundi 10 décembre 2018 que  le secrétaire général de la Haute autorité de la communication HAC, Gervais Owanga Biye a invité une fois de plus le Président de l’Union nationale (UN) Zacharie Myboto à un entretien le mardi 11 du mois en cours. Cette invitation intervient au lendemain du communiqué de presse signé par son Vice-Président, François Ondo Edou, qui dénonçait l’ingérence de puissances étrangères dans les affaires intérieures du Gabon.


C’est à la suite du communiqué de presse de l’UN signé par le Vice-Président et porte-parole de cette formation politique de l’opposition François Ondo Edou, qui mettait en garde et dénonçait l’ingérence de certains pays étranger dans les affaires intérieures du Gabon, que le  Secrétaire général de la HAC a décidé de convier le Président de ladite formation politique à un entretien.

Il faut noter que cette invitation n’est pas la première du genre. Le même parti politique avait été convié par l’institution à prendre par à une rencontre suite à la diffusion d’un  communiqués dans lequel il dénonçait « un mensonge d’Etat » entretenu par « un groupe de personnes au sein de la présidence de la République ».

En ce temps là, les responsables de l’UN avaient jugé inutile de répondre à cette convocation, comportement qui leur avait valu une interdiction de passage sur les médias publics gabonais pour une période de trois mois. Sanction bien évidemment prononcée par la HAC le vendredi 23 novembre 2018 par le biais d’un communiqué rendu public. Comme la fois précédente, le parti dirigé par l’ancien ministre Zacharie Myboto n’aurait pas souhaité déférer à cette nouvelle convocation.  

Il est donc à craindre que la Haute autorité de la communication adopte une fois de plus des sanctions à l’encontre de cette formation politique de l’opposition.  

Laissez votre commentaire