Gabon: l’UN exige la libération sans délai de Firmin Ollo, Ballack Obame et Mathurin Ovono

Firmin Ollo Obiang et Ballack Obame à chaque extrémité © D.R

Faisant suite à l’arrestation ce lundi 21 janvier 2019 par des agents des forces de police au quartier Derrière l’Assemblée nationale de Firmin Ollo Obiang, Ballack Obame et Mathurin Ovono tous membres de l’Union nationale, ledit parti a dans un communiqué parvenu à Gabon Media Time a condamné et exigé la libération immédiate de ses membres.



Dans ce communiqué signé de son secrétaire exécutif Minault Maxime Zima Ebeyard, l’UN a rapidement réagi à l’interpellation de trois de ses membres et non des moindres, en l’occurrence  Firmin Ollo, Coordinateur du mouvement des jeunes et Ballack Obame et Mathurin Ovono membres du bureau exécutif. Des arrestations qui constituent un énième coup dur pour ce parti d’opposition qui dénonce ce qui s’apparente à de l’acharnement.

Ainsi, l’Union nationale a fait remarquer que ces arrestations ont été faites « en dehors de tout cadre légal ».  Elle a par la suite mis à jour rren garde « les responsables de ce que l’on peut considérer comme un enlèvement, sur ce qui pourrait leur (Firmin Ollo Obiang, Ballack Obame et Mathurin Ovono, NDLR) arriver ».

Par ailleurs, le parti dirigé par Zacharie Myboto a interpellé la communauté nationale et internationale sur l’habitude des autorités gabonaises qui selon le parti s’évertue « à priver de liberté toutes les personnes qui s’opposent de façon assumée à la dictature au pouvoir au Gabon ».

Laissez votre commentaire