mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : l'un des lyncheurs de présumés kidnappeurs arrêté après 4 mois...

Gabon : l’un des lyncheurs de présumés kidnappeurs arrêté après 4 mois de cavale

Ecouter cet article

Près de 4 mois après les lynchages de plusieurs compatriotes par la population en rogne après la présumée vague d’enlèvements d’enfants, la brigade de recherche et d’intervention (BRI) a mis la main sur l’un des présumés lyncheurs le 7 mai dernier. Il s’agit d’un trentenaire répondant au nom de Griffin Mombo qui a pu être interpellé grâce au visionnage d’une vidéo montrant le mis en cause en train d’agresser Eloi Ulrich Kelechi, un commerçant nigérian. 

 « L’oiseau oublie le piège, mais le piège n’oublie pas l’oiseau », nous enseigne un adage populaire africain. Cela n’a peut-être jamais été autant vérifié que dans cette affaire. En effet, selon notre confrère de L’Union, un des lyncheurs d’Eloi Ulrich Kelechi accusé à tort d’être un kidnappeur d’enfants au mois de janvier au quartier dit Cité Mebiame, dans le 2e arrondissement de Libreville. Pour rappel, ce ressortissant nigérian avait été copieusement roué de coups, lapidé et déshabillé par une foule en furie. 

Après avoir été arrêté par les agents de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), le présumé lyncheur a été mis à la disposition de la Direction des affaires criminelles (DAC) jugée compétente. Auditionné, Griffin Mombo niera en bloc toutes les accusations portées à son encontre et ce, malgré les images accablantes des vidéos qui le montrent en action. Il reconnaîtra néanmoins avoir été présent sur les lieux du lynchage sans y avoir participé. 

Pour étayer ses présomptions, les agents de Police judiciaire ont confronté Griffin Mombo aux images contenues dans la vidéo publiée sur la toile. Dos au mur, ce dernier n’a eu d’autre option que de reconnaître les faits. Il aurait aussitôt sollicité la clémence des agents en indiquant qu’il avait agi sous l’effet du groupe. Une tentative vaine puisqu’il sera déféré devant le parquet qui l’a placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Gros-Bouquet, après l’avoir auditionné. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop