Gabon: Lucie Milebou invite les parlementaires et le gouvernement à l’unité 

Gabon Gabonmediatime Lucie Milebou
La présidente du Sénat Dr Lucie Milebou Aubusson ép. Mboussou © D.R.

C’est à l’occasion de l’ouverture de la seconde session ordinaire du Parlement, dite session budgétaire, ce 2 septembre 2019 que la présidente du Sénat, Lucie Milebou-Aubusson a appelé ses collègues parlementaires et le gouvernement à plus de sagesse, d’unité, de respect de l’autre dans sa différence. Une exhortation au patriotisme qui s’inspire du message à la Nation du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba du 31 août dernier. 

La deuxième session ordinaire du Parlement s’est ouverte ce lundi 2 septembre 2019 dans la salle Jean Hilaire Obame du Palais Omar Bongo Ondimba sous le signe du vivre-ensemble. En effet, la présidente du Sénat Lucie Milebou-Aubusson épouse Mboussou a invité ses collègues parlementaires et les membres du gouvernement au respect de la loi fondamentale. « Les liens qui régissent nos relations sont encadrés par notre loi fondamentale ; ils doivent permettre une expression apaisée, respectueuse de la liberté de chacun », a-t-elle déclaré.

Cette invitation au respect de la loi a été au coeur du discours de la présidente de la chambre haute du Parlement. Tout en s’inspirant fortement du discours à la Nation du 16 août 2019 d’Ali Bongo Ondimba, elle a exhorté les uns et les autres à matérialiser la vision du chef de l’Etat dont une phrase forte de son discours déclarait : « En politique, une vision ne peut tenir que si elle repose sur des mesures concrètes. C’est ce que je vous propose ».

Faisant siens les propos du président de la République, deux thèmes essentiels ont retenu l’attention de la présidente du Sénat . « Pour ma part, je retiendrai particulièrement deux thèmes forts : mesures concrètes et il faut « que les choses changent », a-t-elle déclaré, non sans manquer d’encourager les résultats obtenus par les réformes de l’assainissement des finances publiques. 

Pour Lucie Milebou-Aubusson, de gros efforts restent à faire mais le gouvernement pourra compter sur le Sénat pour l’accompagner dans la réalisation des attentes des populations. Tout en invitant ses collègues  à résister à tout abandon qui pourrait les gagner et perturber leur volonté à agir et à poursuivre dans la sérénité la qualité de leurs travaux, elle a émis « le voeu que notre Chambre reste, non seulement, un levier puissant pour amplifier rôle du Sénat dans notre jeune démocratie, mais aussi, les yeux, les oreilles et la voix des localités que nous représentons ». 

Laissez votre commentaire