samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Lucie Milebou déplore la faible représentativité des femmes au gouvernement

Gabon: Lucie Milebou déplore la faible représentativité des femmes au gouvernement

C’est en présence du chef du gouvernement Julien Nkoghe Bekale et du président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi que la présidente du Sénat Lucie Milebou-Aubusson a clôturé la première session ordinaire de cette institution, ce vendredi 28 juin 2019. Profitant de la présence du Premier ministre, elle a dénoncé la faible représentativité des femmes au sein du gouvernement, tout en promettant de l’accompagner dans la mise en œuvre de toutes  les réformes visant le développement durable de notre pays, et la lutte contre la corruption.

Lors de la clôture de la première session ordinaire ce vendredi 28 juin 2019, la présidente du Sénat, Lucie Milebou-Aubusson s’est félicité du travail accompli par ses collègues, notamment à travers l’adoption d’une dizaine de projets de loi. Face au Premier ministre, elle a tout d’abord tenu à lui signifier la volonté de son institution à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de toutes  les réformes visant le développement durable du pays.

« Vous voilà donc à nouveau  Chef d’un Gouvernement, certes restreint, mais avec des objectifs et des recommandations fixées par le Chef de L’Etat au cours de son message à la nation. J’ai retenu quelques-unes de ses préoccupations, que le peuple gabonais partage : à savoir, en finir avec la corruption, la mauvaise gestion, la mauvaise gouvernance […]. Le Sénat s’engage, en tant que représentant des collectivités,  à vous accompagner dans la mise en œuvre de toutes les réformes visant le développement durable », a-t-elle déclaré.

Cependant, Lucie Milebou-Aubusson a déploré le fait que le gouvernement n’ait pas tenu compte des dispositions de la loi fondamentale, consacrant la parité entre les hommes et les femmes. « […] En tant que femmes politiques et publiques, nous femmes sénateurs, déplorons la faible représentativité des femmes au sein du Gouvernement. Avec seulement 21% de l’effectif, nous sommes loin des dispositions de la loi n°009/2016 fixant les quotas d’accès des femmes aux emplois supérieurs de l’Etat, et loin de la décennie de la femme gabonaise dont le mécanisme institutionnel a été supprimé », a-t-elle ajouté.

La présidente du Sénat espère que le chef du gouvernement fera au mieux pour que la donne change.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt