jeudi,1 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: l'Oprag boucle le dossier des recrutements «irréguliers»

Gabon: l’Oprag boucle le dossier des recrutements «irréguliers»

Au terme d’un processus qui aura duré plusieurs mois et qui traitait le cas de 24 agents recrutés irrégulièrement sous l’ancienne direction, l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) a octroyé le lundi 3 août dernier, des contrats de travail à cinq de ses agents. Une cérémonie présidée par le directeur général de cette entité, Apollinaire Alassa.

Le bras de fer opposant la direction générale de l’Office et ports et rades du Gabon (Oprag) et une vingtaine de stagiaires dont les contrats étaient jugés peu orthodoxes par la direction, vient de connaître son dénouement. Ainsi, après pas moins de huit mois de traitement, la direction générale de l’Oprag a fini par trouver une solution à cet épineux dossier en procédant à la régularisation de cinq agents le 3 août dernier.

En effet, recrutées de manière « irrégulière» en janvier dernier,« les personnes concernées par cette affaire, qui avaient signé leurs contrats avant le terme de la période de stage, avaient curieusement vu leurs salaires passer de celui de simple stagiaire à cadre touchant ainsi jusqu’à 600 000 FCFA » comme le confiait à Gabon Media Time, une source proche de ce dossier.

C’est donc consécutivement à toutes ces démarches visant à faire la lumière sur ce dossier embarrassant, que l’entité « qui souhaite s’affirmer dans le concert des ports internationaux », a procédé à la régularisation de ces cinq agents. Réagissant à ces insertions, Apollinaire Alassa qui a rappelé avoir « tout de suite remarqué que ces recrutements n’étaient pas réguliers », a indiqué que ces « cinq agents ont accepté la conciliation et ont reçu leurs contrats ».

Mécontent, « le reste des agents concernés par ce dossier, souhaite désormais intenter une action en justice » comme l’a par la suite confié le DG de l’Oprag qui s’est toutefois montré « serein » avant d’ajouter que les recrutements au sein de l’entreprise doivent répondre à un besoin précis « d’autant que le conseil d’administration et la Cour des Comptes demandent de réduire les charges et la masse salariale ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt

padding-top : 20px;