samedi,25 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: l'ONG Bien-être et développement livre sa première cuvée de jeunes formés...

Gabon: l’ONG Bien-être et développement livre sa première cuvée de jeunes formés au Profrep

Ecouter cet article

C’est dans le souci de s’ériger comme un bras séculier des pouvoirs publics dans le domaine de la formation opérationnelle et l’insertion des jeunes jadis en difficulté que l’ONG Bien-être et développement a procédé, le samedi 29 mai dernier, à la remise de parchemins à plusieurs dizaines de participants au Programme de formation et de requalification professionnelle (Profrep). Une initiative déjà présente à Libreville, Port-Gentil et Lambaréné qui donne une chance à la jeunesse d’embrasser de manière efficiente les secteurs d’activités à forte employabilité.

Dans ce contexte économique peu dense mêlé à une crise sanitaire mondiale sans précédent, il existe des acteurs du développement qui s’évertuent à proposer des voies de sorties pour l’épanouissement de la jeunesse qui constitue plus de la moitié de la population gabonaise. c’est notamment le cas de l’ONG Bien-être et développement qui se veut être le creuset de la formation professionnelle des jeunes sortis du circuit classique normal et en quête d’une première qualification ou requalification professionnelle dans les secteurs à forte employabilité.

Une noble mission qui passe par la mise en œuvre des formations inscrites dans le cadre de leur ambitieux et non moins performant projet baptisé Programme de formation et de requalification professionnelle. Pour le Président de ladite plateforme civile, l’objectif est « d’accompagner les jeunes dont la tranche d’âge varie entre 18 et 35 ans et issus des couches sociales les plus vulnérables. Mais aussi de permettre aux personnes qui ont eu un premier métier de se requalifier et donc de répondre au mieux aux besoins exprimés par les entreprises », a déclaré Arnold Mihindou.

Pour cette première cuvée, ce sont plusieurs jeunes qui ont pu recevoir leurs attestations de formation qui varient entre 4 et 6 mois et ce, selon les exigences de la filière suivie. Les potentiels employeurs qui ont répondu présent ont pu être confrontés à l’ensemble de profils qui s’offrent à eux dans la perspective de combler un poste à pourvoir.

Notons que ces formations sont organisées en tenant compte des aspirations du marché de l’emploi local mais aussi frontalier. Pour information, créée en 2020, l’ONG Bien-être et développement entend s’étendre dans les 9 chef-lieux du pays en commençant par Ntoum, Mouila, Tchibanga et Franceville. In fine, le but est de former 15 000 compatriotes d’ici 2024.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop