dimanche,29 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: l'ONEP plaide pour un plan social à 2,5 milliards pour les...

Gabon: l’ONEP plaide pour un plan social à 2,5 milliards pour les anciens agents de la GOM

C’est par le biais d’une correspondance adressée à la Direction générale de Gabon Oil Company (GOC) que l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a soumis sa proposition relative au projet du plan social annoncé après la dissolution de la filiale Gabon Oil Marketing (GOM). En guise de réponse à l’offre reçue, le garant des intérêts des anciens employés de ladite société, a estimé qu’un plan social à visage humain évalué à 2,5 milliards permettrait de contenter l’ensemble des déclarés sans les exposer à la précarité.

Rendue publique à l’issue du conseil des ministres du 16 juillet, la dissolution de Gabon Oil Marketing (GOM) n’est pas sans conséquences pour une bonne franche de la société. Puisqu’en prenant cette décision, le chef de l’État Ali Bongo Ondimba avait conscience qu’il venait de condamner plusieurs compatriotes au chômage et donc en proie à la précarité. Comme mesure d’accompagnement, la Direction générale de la GOC a proposé un plan social visant à verser des droits légaux aux déflatés.

Seul bémol la proposition faite par l’État ne couvrirait pas le préjudice causé aux anciens employés de la GOM. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) dans sa correspondance adressée à la direction de l’entité publique susmentionnée le vendredi 6 novembre dernier. En effet, la plateforme syndicale a soumis une proposition de plan social dite « à visage humain ». Selon ces derniers, il s’agit d’intégrer le préjudice causé dans l’accompagnement de ces pères et mères de famille.

À proprement parler, l’ONEP a tablé sur un budget total de 2,5 milliards FCFA. Une bagatelle somme qu’il conviendra de repartir entre 3 catégories d’employés notamment les apprentis, les agents en contrat à durée déterminée (CDD) et ceux en contrat à durée indéterminée (CDI). « chaque apprenti devra percevoir à titre d’indemnité exceptionnelle la somme de 10 millions FCFA », est-il mentionné dans le document parvenu à la rédaction de Gabon Media Time ce jour.  Quant aux employés en CDD, deux modalités ont été définies. « pour la partie fixe, chaque ancien employé recevra 20 millions ».

Ladite somme obéira à une répartition proportionnelle à l’ancienneté. Ainsi, pour les agents de 0 à 12 mois, la GOC devra verser un salaire de 1,2 million FCFA pendant une dizaine de mois. Tandis que pour les plus employés qui ont une ancienneté comprise entre 13 à 24 mois, le même salaire devra être payé pendant 18 mois. Pour ce qui est des personnes déjà en CDI, « la part fixe à payer s’élève à 40.000 FCFA », précise l’ONEP. Suivant le même schéma, une part variable sera ajoutée. 

Pour ce qui est des employés en CDI, dont l’ancienneté est comprise entre 0 à 12 mois, ils bénéficieraient d’un salaire de 1,8 million pendant 10 mois. Ceux qui ont entre 13-24 mois, le même salaire sur 18 mois. Quant aux agents avec 25 à 36 mois d’ancienneté et 37 mois en montant, la GOC devra leur reverser 1,8 million FCFA respectivement pendant 26 et 34 mois. Il convient de préciser que cette composition en deux parts correspond aux droits légaux et à l’indemnité exceptionnelle. 

Une indemnité qui se justifie par le dépassement de fonction longtemps assumé par ces agents qui n’avaient jamais exigé une prime supplémentaire. « Nous sommes dans un cas atypique où les CDD, les apprentis assument régulièrement les charges de postes permanents, voire stratégiques de la GOM. A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle », a souligné Serge Koumba, le secrétaire national en charge de l’Education et de la formation. 

D’ailleurs, la puissante organisation syndicale a d’ores et déjà annoncé la couleur en précisant que «  nous sommes tous des fils et filles de ce pays le Gabon, nous avons donc tous droit au bénéfice de la bénédiction  que  Dieu lui accordé. Il n’y a  pas de raison qu’on nous dise que la GOM ne peut pas exécuter ce plan social à visage humain », est-il clairement indiqué dans leur correspondance à la direction générale de la GOC. Les deux se rencontreront ce lundi 9 novembre pour trouver une issue favorable.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion