samedi,16 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: l'intérimaire Eugène Mba relance le chantier d'adressage de la capitale

Gabon: l’intérimaire Eugène Mba relance le chantier d’adressage de la capitale

Ecouter cet article

Le maire par intérim de la commune de Libreville, Eugène Mba a procédé ce 8 juillet 2021 au lancement de la seconde phase de l’opération d’adressage de la capitale gabonaise 7 ans après son abandon par son prédécesseur Rose Christiane Ossouka Raponda. Des plaques et numéros de porte seront placés durant une période d’environ 2 ans dans les rues de la capitale gabonaise.

C’est accompagné de ses adjoints que le maire intermédiaire de la commune de Libreville a relancé le projet d’adressage de Libreville le jeudi 8 juillet dernier. Le projet avait été lancé en 2014 par Rose Christiane Ossouka Raponda, l’actuel Premier ministre avant d’être arrêté sans qu’aucune communication officielle n’explique les raisons de cette interruption. Si l’édile  n’est pas revenu sur les raisons de l’arrêt de ce projet, il a indiqué qu’ils ont « pensé qu’il était tout à fait nécessaire de le relancer compte tenu de l’importance de ce projet dans la gestion de la commune ».

Pour mener le projet à terme, 6000 plaques ont été produites. Pour cette deuxième phase, il reste 3900 plaques à implanter dans toute la commune de Libreville. Concernant les numéros de portes, il en reste 55 000 numéros à placer sur les 60 000 requis. « Cela va nous prendre de manière globale que ce soit au niveau de la dénomination des rues et au niveau des numéros des portes à fixer, environ 2 ans », a précisé Eugène Mba. Au centre-ville, il a dévoilé de façon symbolique le nom d’une nouvelle avenue, notamment celle d’Augustin Boumah et fixé le numéro de porte 512.

Cette opération est financée par l’Association internationale des maires francophones (AIMF) et l’Union européenne (UE) à hauteur de 480 millions de FCFA. Elle est destinée à « couvrir » des rues, avenues, allées, impasses et habitations qui, après avoir été numérotées, doivent être « nommées ». Lancé depuis 2014 par Rose Christiane Ossouka Raponda, ancien maire de Libreville et actuel Premier ministre, ce chantier était à l’arrêt depuis plus de 7 ans.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop