mercredi,7 décembre 2022
AccueilA La UneGabon: l’insalubre rond point de Nzeng-Ayong

Gabon: l’insalubre rond point de Nzeng-Ayong

Ecouter cet article

Le problème d’insalubrité au Gabon ne semble plus constituer une urgence pour les autorités publiques compétentes. La preuve avec la fontaine érigée au rond-point de Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement, qui a été transformée en véritable dépotoire par les populations sous le regard indifférent de la municipalité.

Les artères du rond-point de Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville sont insalubres. La fontaine érigée à ce rond point salué à son inauguration pour le côté esthétique, s’apparente de plus en plus à un dépotoir. Des tas d’immondices jonchent les abords et l’intérieur de la fontaine qui ne semble plus fonctionnelle. Plutôt que d’avoir une eau limpide, ce sont des morceaux de papier, des bribes de sachets parfois non biodégradables, des bouteilles vides, qui se présentent aux yeux des visiteurs des lieux.

Une situation que ne comprennent pas les populations qui déplorent le manque d’implication des autorités municipales. « Quand ils ont inauguré ça on était tous contents, les gens venaient passer du bon temps ici. Maintenant la fontaine est pleine d’ordures, les gens urinent à l’intérieur et il y a plein de moustiques donc on flirte avec le paludisme ici tous les soirs et la mairie ne fait rien alors que normalement ils devaient mettre un budget pour garder ça dans un bon état » a déclaré un riverain du quartier Nzeng-Ayong.

Si la qualité des services municipaux et leurs prestataires est très souvent pointée du doigt face à l’état insalubre de certaines villes du Gabon dont Libreville, la capitale, on note que les populations elles-mêmes participent à la dégradation de leur cadre de vie. Des actes inciviques pouvant entraîner des conséquences néfastes aussi bien sur la santé que la sécurité des individus. 

Pour y remédier, le gouvernement et les collectivités locales devraient dans un premier temps procéder à la réhabilitation de ladite fontaine et engager des campagnes d’information et de sensibilisation citoyennes à la propreté. Le service d’hygiène par exemple, avec l’aide des auxiliaires de commandement, devrait pouvoir infliger des amendes aux auteurs des incivilités afin de mettre un terme à ce type de comportements qui ternissent l’image de nombreux quartiers de la capitale gabonaise.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x