jeudi,9 décembre 2021
AccueilA La UneGabon : l’inexistant plan d’urgence contre les catastrophes naturelles de Nkoghe Bekale

Gabon : l’inexistant plan d’urgence contre les catastrophes naturelles de Nkoghe Bekale

Ecouter cet article

Alors que toute l’attention du président de la République et du gouvernement est portée sur l’épidémie du coronavirus Covid-19, un nouveau fait social fait l’actualité depuis ce samedi 7 mars 2020. Il est bien évidemment question des  inondations nées de la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale ce week. Face à cette situation, qui n’est pas inédite au Gabon, le gouvernement, et le Premier ministre en en tête, font une énième fois face à leur plan d’urgence contre les catastrophes naturelles qui s’est jusque là avéré, totalement inefficace. 

La pluie du  samedi 8 mars dernier submergeant la capitale, noyant plusieurs quartiers et maisons de la cité et rendant impraticables par là même, certaines artères de la capitale, soulève une énième fois, l’éternel problème de l’évacuation des eaux et de l’échec du projet dit « bassins versants » considéré comme une des clés pour résoudre les nombreux problèmes liés aux inondations dans la capitale gabonaise et ailleurs. Ce week-end encore, les habitants de la capitale ont payé le lourd tribut de cet échec en constatant impuissants, cette catastrophe. 

« Si nous ne prenons pas des mesures d’urgence en prévision des prochaines pluies, nous compterons des dizaines de morts car la situation est alarmante » déclarait ce mardi 9 mars, un journaliste de TV+ présent à la traditionnelle conférence de presse du porte parole de la présidence Jessy Ella Ekogha spécialement dédiée à l’épidémie du coronavirus. Une intervention qui interpelle et appelle le gouvernement à se prémunir de toute éventualité  si d’aventure le pire venait à se produire. 

Une interpellation surtout, pour Julien Nkoghe Bekale qui à ce jour n’a essuyé que des échecs à l’instar entre autres de ses multiples projets, et qui s’agissant des inondations, n’a érigé dans les faits, aucun plan d’urgence contre les catastrophes naturelles. Pourquoi un tel immobilisme devant le cri d’alarme des populations et l’existence manifeste des catastrophes ? A quoi sert le Fonds d’aide et de solidarité (FNAS)? 

Le président en novembre 2019 dernier s’était dit préoccupé par la situation des sinistrés des inondations  dans la commune de Fougamou et dans la province de la Ngounié. Le premier Julien Nkoghe Bekale ne l’ignore pas. Il est chef du gouvernement et ne peut, manifestement pas, ne pas en avoir conscience. Conscience de ce que chaque année ou presque l’Ogooué sort de son lit et fait des dégâts, la Ngounié sort de son lit et crée des catastrophes, la mpassa sort de son lit et crée des sinistrés comme c’est le cas pour Fougamou où en novembre dernier, des inondations avaient contraint des habitants à quitter leurs habitations. 

Pourtant le bureau exécutif de Pour le Changement (PLC) avait instamment invité « le gouvernement à mettre en œuvre les moyens utiles pour mettre sur pied un programme d’actions et de prévention des inondations. Et dans l’urgence faire utilement fonctionner le Fonds d’aide et de solidarité (FNAS) qui, pour le malheur de nos concitoyens est totalement inopérant ».   

Face à ce qui pourrait s’apparenter à une négligence manifeste du gouvernement symbolisé par un refus de mettre en application les instructions du présidente de la République Ali Bongo Ondimba, pourtant préoccupé par ladite situation, Julien Nkoghe Bekale se doit de tirer les enseignements de cette désinvolture alors que la vie de ses concitoyens est menacée face à son inconvenance doublée de son indifférence au regard de son étrange volonté de ne pas mettre en application la volonté du chef de l’Etat dont il conduit la politique générale. 

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop