mercredi,5 août 2020
Accueil Derniers articles Gabon : Libreville coupée du reste du pays sous le regard impuissant...

Gabon : Libreville coupée du reste du pays sous le regard impuissant du gouvernement

Connu pour les déboires routiers occasionnés à ses usagers, l’axe de transit routier de la Nationale 1 situé au point kilométrique 80, est depuis quelques jours l’épicentre d’énormes difficultés à la fois pour les usagers et les transporteurs.  Et pour cause, son état de délabrement avancé engendre une rupture entre les Gabonais de la capitale et ceux de l’intérieur du pays en termes de mobilité des personnes et des biens. 

Global Media Time Gifpx

Considéré comme le corridor stratégique et économique entre la ville de Libreville, et l’intérieur du pays, l’axe Nkok-PK80 est dans un état de délabrement avancé. Cette situation aussi accablante que déshonorante voire effarante, a pour effet direct de ralentir aussi bien l’activité humaine qu’économique. Contraints de parcourir un minimum de 3 kilomètres à pied dans la boue bagages en mains ou sur la tête, les populations ne savent plus à quel saint se vouer. 

Gabon Gabonmediatime Nationale Libreville GabonPrésent sur place, un des correspondants de la rédaction de Gabon Media Time décrit « une vision d’horreur, loin de la volonté d’émergence clamée et affichée par le gouvernement ». Pour les populations obligé de subir ce calvaire au quotidien parce-que travaillant souvent sur Libreville, cette situation couplée au mutisme du gouvernement, souligne l’incapacité de celui-ci à les satisfaire.

De moins en moins enthousiastes à l’idée de fréquenter cette zone, les transporteurs urbains qui se sont par ailleurs réunis ce samedi pour fustiger cette situation, semblent eux avoir épuisé toutes leurs possibilités. L’un d’entres eux la mort dans l’âme, décrit : « une de mes voitures s’est retrouvée les 4 fers en l’air. J’ai dû proposer à mes passagers qu’en cas de retour à la normale on fera demi-tour ».

Si certains parviennent tant bien que mal à rebrousser chemin dans ce bourbier, certains ont moins de chance et sont obligés de dormir sur place en attendant désespérément d’être secourus. Décrit comme le « pire voyage de la vie de certains », ce calvaire symbolise à lui tout seul l’incapacité du gouvernement à offrir à ses populations un réseau routier de qualité suffisante.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Street 103 Gabon Gmt