vendredi,30 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: la libération d’Oyougou conditionnée par l’audition de Jean Ping selon Me...

Gabon: la libération d’Oyougou conditionnée par l’audition de Jean Ping selon Me Moubembe

C’est l’une des révélations faites par Me Jean Paul Moubembe lors de la conférence qu’il a animée conjointement avec l’avocat au barreau du Gabon Me Ange Kevin Nzigou. Ainsi, selon le conseil du secrétaire général adjoint du Rassemblement héritage et modernité (RHM), aujourd’hui Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM), Pascal Oyougou, la justice conditionnerait la libération de ce dernier à l’audition de l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2016 Jean Ping. 

Lors de cette rencontre avec la presse nationale et internationale, qui avait comme point essentiel la détention arbitraire de Landry Amiang Washington, Me Moubembe qui assure également la défense de Pascal Oyougou a tenu à interpeller l’opinion sur la situation que traverse ce dernier depuis son incarcération à la prison centrale de Libreville. 

Arrêté le 8 septembre 2017 par des agents de la Direction générale de la recherche (DGR, gendarmerie nationale) le Secrétaire général adjoint du Rassemblement Héritage et Modernité, parti d’Alexandre Barro Chambrier, qui a fait sa mue il y a quelques mois en Rassemblement pour la Patrie et la Modernité, est poursuivi pour  « complot contre l’autorité de l’État et actes  ou manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ». 

Ainsi, lors de son intervention, Me Moubembe a révélé les contours du maintien de son client en prison. « Il m’a été dit que pour que Pascal Oyougou soit en liberté, il faut que monsieur Jean Ping accepte d’être entendu », a-t-il révélé. Par ailleurs, il s’est interrogé sur cette position adoptée par les magistrats qui est incompréhensible. « Même si les hommes politiques sont derrière, mais le pouvoir est au  pouvoir judiciaire donc au juge. Il faut que les juges arrivent à être indépendants. C’est une lutte de longue haleine », a souligné l’avocat au barreau du Gabon. 

Pour rappel, dans le cadre de l’affaire Ministère public contre Pascal Oyougou, l’ancien président de la commission de l’Union africaine Jean Ping avait été convoqué pour être entendu le mercredi 17 janvier 2018. Une convocation à laquelle l’ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016 n’avait d’ailleurs pas répondu.  

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion