jeudi,1 décembre 2022
AccueilDerniers articlesGabon: l'hôpital de Melen en état de délabrement sous le regard d’Obiang...

Gabon: l’hôpital de Melen en état de délabrement sous le regard d’Obiang Ndong

Ecouter cet article

Créé en 1982 en périphérie de Libreville pour devenir un établissement de référence en Afrique, l’hôpital régional de Melen n’est plus depuis que l’ombre de lui-même. En effet, c’est au cours d’une visite de terrain de la présidente de l’association contre les risques médicaux (ASCORIM) que Brigitte Aminata Ondo dénonce l’état de décrépitude de cette structure de santé. Une situation qui n’inquiète guère le ministre de la Santé et des Affaires sociales, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong.

C’est au cours de ses traditionnelles visites inopinées dans les différentes structures sanitaires du Grand Libreville que la présidente de l’Association contre les risques médicaux (ASCORIM) Brigitte Aminata Ondo, a constaté les conditions précaires dans lesquelles les patients de l’hôpital régional de Melen  sont traités et ce, sans que le ministre de la Santé et des Affaires sociales , le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong ne lève le petit doigt. 

En effet, la vétusté des bâtiments qui constituent l’hôpital régional de Melen est inquiétante, le personnel soignant demeure impuissant face aux différentes pathologies des patients admis dans cet hôpital ‹‹ il n’y qu’un seul médecin actuellement au sein de l’hôpital de Melen. Les salles sont sales et on y trouve des toiles d’araignées sur les murs ›› a affirmé Aminata Ondo. Pour la présidente de l’ASCORIM, les instructions du chef de l’Etat ne sont pas respectées dans les hôpitaux. ‹‹ Les femmes enceintes ne sont toujours pas prises en charge gratuitement malgré le document de la CNAMGS ›› a-t-elle conclu.

Pour rappel, les travaux de réhabilitations et d’équipement en plateaux techniques des différentes infractions sanitaires à travers le pays ne concernent visiblement pas l’hôpital régional de Melen. Pour le ministre Guy Patrick Obiang Ndong, la mise en oeuvre du Plan d’accélération de la transformation( PAT) qui est un engagement du chef de l’exécutif Ali Bongo Ondimba en vue d’améliorer l’offre de soins de santé des populations ne s’applique pas à l’un des hôpitaux les plus anciens du Gabon. Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x