dimanche,20 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: levée de boucliers de la fédération des collecteurs des régies financières

Gabon: levée de boucliers de la fédération des collecteurs des régies financières

C’est par le biais d’un point de presse tenu ce vendredi 22 mai que la fédération des collecteurs des régies financières composée de la Douane, des Hydrocarbures, des Impôts et du Trésor public a dénoncé l’attitude du Gouvernement qui résolument a choisi l’option de briller par un silence assourdissant. Un silence qui se caractérise par le nonrespect des engagements pris avec les régies financières en date du 9 décembre 2020 et l’alibi teinté de mauvaise foi de la Covid-19 sur lequel il se fonde pour justifier sa fuite en avant. 

La grève générale illimitée entamée depuis le vendredi 15 mai 2020, par Le Syndicat des professionnels des impôts (SPI) trouve certainement ses fondements dans cette relation foncièrement conflictuelle entre les régies financières et le gouvernement. Ce mouvement d’humeur dont l’objet des réclamations  se donne à lire par « l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents, la régularisation des situations administratives (intégration, reclassement après stage et le respect des engagements en matière d’émoluments » comme l’expliquait Sylvain Ombindah Talheywa III est entre autres l’une des raisons qui ont conduit à une levée de boucliers de  la fédération des collecteurs des régies financières. 

Pour ce point de presse sur le même thème du nonrespect des engagements, du gouvernement, la Fédération des collecteurs des régies financières est revenue sur ce conflit latent en soulignant « la nonpublication des résultats des audits des effectifs et des primes réalisés par le comité technique, la distribution unilatérale des bons de caisse des doublons, des homonymies et des situations irrégulières commis par le comité technique, le recrutement et autres remplacements numériques au mépris des recommandations du comité technique au profit d’une gestion efficiente des ressources humaines dans les Régies Financières, La non-application dans sa globalité de l’arrêté 0512/PM/MEFSN/MPHG du 15 novembre 2019 instituant la PPB, et les régularisations des situations administratives qui se font toujours attendre, etc », a-t-on pu lire dans la déclaration commune des différentes organisations syndicales. 

Alors que plusieurs composantes de la fédération générale des collecteurs des régies financières en raison de l’attitude peu orthodoxe  adoptée par le gouvernement devant leurs revendications, entrent ou vont entrer en grève, les départements ministériels concernés brillent par leur immobilisme et par un silence qui manifestement violent les conventions établies. « Que le Gouvernement, ou plutôt certains de ses membres, opposent à la volonté de dialogue et de sincérité des partenaires sociaux que nous sommes la violation systématique des engagements qui ont permis d’apporter la justice, l’équité et la paix sociale ainsi que l’amélioration des conditions de vie des agents publics des différentes administrations »,a-t-on pu lire dans le communiqué. 

Pour pousser cette manoeuvre dilatoire et un tantinet condescendante, le gouvernement paralysé par son incapacité à satisfaire les revendications de la fédération des collecteurs des régies financières et leur engagements pour lesquels il avait pourtant admis son consentement, se cache avec fourberie derrière derrière le prétexte fallacieux de la pandémie relative à la covide-19 « devenue le prétexte qu’on met à toutes les sauces pour ne pas respecter les engagements du gouvernement vis-à-vis des agents publics et ce, au mépris de la quiétude et de la sérénité tant souhaité par les plus hautes autorités du pays en tête desquelles le Président de la République, Chef de l’Etat », ont précisé les membres de la Fédération des collecteurs des régies financières composée par le SNAD de Mbatsi Bayonne et de Richard Mbanangoye du SAAD pour le compte de la douane, de Davy Mounguengui du Synat pour le compte du Trésor Public, de Nicaise Otounga du Synahydro pour le ministère des Hydrocarbures et de Sylvain Obimdha Theyma III  du SPI de la Direction générale des Impots. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt