Gabon: Les universités dans une situation très préoccupante selon Nkoghe Bekale

Dans une interview accordée au quotidien L’Union ce vendredi 05 avril, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale dit être conscient de la situation très préoccupante des universités au Gabon. Pour le chef du gouvernement, les réformes nécessaires engagées par ses collaborateurs sont une réponse à ce problème et un plan d’actions visant la réhabilitation de l’ensemble des universités et la réforme des curricula est en cours.

L’éducation nationale et l’enseignement supérieur au Gabon sont gangrénés par d’énormes difficultés dont les conséquences désastreuses ne laissent personne indifférent. Après le tollé soulevé par les mesures du Conseil des ministres du 29 mars dernier, notamment le projet de loi  qui modifie le décret fixant les conditions d’attribution, de transfert et de suspension de bourses, Julien Nkoghe Bekale est revenu sur la situation préoccupante des universités gabonaises dans une interview accordée à L’Union ce vendredi 05 avril.

Pour le chef du gouvernement, l’Etat a déjà anticipé et prévu des mesures susceptibles de sortir les universités gabonaises de cette mauvaise passe. « La situation de nos universités est très préoccupante, nous en sommes pleinement conscients. C’est pourquoi le gouvernement a fait de la réforme de ces structures une de ses priorités. Mais ça n’est pas qu’une question d’infrastructures », a-t-il déclaré dans cette interview fleuve.

Le Premier ministre estime que cette situation est peut-être due aux offres de formation déconnectées  des besoins, réels ou potentiels, sur le marché du travail. « Il faut que nos universités s’arriment irrémédiablement au monde du travail et à la configuration du marché de l’emploi. Là est tout le bien-fondé de la mesure visant à la réforme des critères d’attribution des bourses qui doivent désormais reposer sur la double exigence de l’encouragement au mérite et de l’employabilité de nos étudiants », a-t-il confié.

Ainsi, pour Julien Nkoghe Bekale, l’heure est à l’action et le Gabon doit mettre tout en oeuvre pour arriver à redonner à nos universités la place qu’elles méritent. « L’image peu reluisante de l’ensemble de nos universités aujourd’hui nécessite une action forte pour redonner à ces institutions la place qu’elles méritent dans notre pays. Sur ce plan, le ministre d’Etat me soumettra, dans les tout prochains jours, un plan d’actions visant la réhabilitation de l’ensemble des universités et la réforme des curricula. », a-t-il déclaré.

Laissez votre commentaire