Gabon : les travaux des voiries urbaines du grand Libreville réalisés à plus de 60%

Gabon Gabonmediatime Boulevard Triomphal Libreville Gabon
Des techniciens de l'entreprise Colas à pied d'oeuvre au Boulevard Triomphal à Libreville © D.R.

Reçu en audience par le premier ministre Julien Nkoghe Bekale ce mardi 11 février 2020, Christophe Briges Directeur Général de la société de BTP Colas Gabon, a fait le point du niveau d’exécution du chantier de réhabilitation  des voiries urbaines. Financé par les banques espagnoles et anglaises Santander et United Kingdom Export Finance (UKEF), ces travaux sont selon Christophe Briges réalisés à 60%.


35ème pays africain en matière d’infrastructures de transport selon le rapport 2019 de la Banque africaine de développement (BAD), le Gabon entend rattraper son retard dans le domaine et ainsi  accélérer sa diversification économique. Engagé dans un vaste plan d’amélioration de son réseau routier et de réhabilitation de ses voiries urbaines, le pays commence peu à peu à en voir les résultats comme on peut le souligner au sortir de la rencontre de ce mardi entre Julien Nkoghe Bekale et Christophe Briges Directeur Général de Colas Gabon. 

Reçu par le premier ministre qui était pour l’occasion en présence de plusieurs de ses ministres, pour évoquer la question de la réhabilitation des voiries urbaines du Grand Libreville, Christophe Briges s’est voulu rassurant quant à l’évolution de ces travaux de construction et d’amélioration du réseau routier entamés il y a un an. Avec déjà « 25 km bitumés sur un linéaire total de 45 km, ces travaux se déroulent à un rythme soutenu » a t-il déclaré.

Par ailleurs, en ce qui concerne la réhabilitation de la route Nationale 1 qui fait également partie de ce vaste chantier, Christophe Briges a indiqué « nous procédons à des réparations ayant pour objectif de rétablir le trafic. Nous traitons les zones de bourbier. L’amélioration est déjà visible ». « Certifié conforme aux cahiers de charges » comme l’a souligné Lanata Moussounda assistant du DG de l’ANGTI, ce projet est réalisé conformément aux règles de l’art, avec des chaussées durables. 

Censé se poursuivre dans les quartiers Nzeng Ayong, Diba Diba, Cité de la Caisse, Cité Mébiame et Bas de Gue-gue d’ici la fin de l’année, ces travaux sont financés par l’espagnol Banco Santander et l’anglais United Kingdom Export Finance (UKEF).

Laissez votre commentaire