mardi,28 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: les «tontines solidaires», comme une odeur de futur scandal financier

Gabon: les «tontines solidaires», comme une odeur de futur scandal financier

Ecouter cet article

Présenté comme une opportunité d’affaires susceptible de vous faire gagner de l’argent en un temps record, les tontines solidaires encore appelées tontines d’entraide rencontrent un succès important. Si de prime abord, cette forme de tontine semble faire des heureux, elle obéit cependant à des règles assez contraignantes. Comment assurer la fiabilité d’une tontine solidaire et garantir la crédibilité de ses adhérents? C’est tout le challenge de ce système d’épargne sans intérêts spécifiques.  

Si la tontine classique, association de plusieurs personnes qui épargnent pour l’obtention tour à tour d’un montant bien défini, a longtemps séduit des citoyens, notamment la gente féminine, le processus a désormais évolué, voire changé de mode. On parle aujourd’hui de tontine solidaire ou de tontine d’entraide, propulsée notamment grâce à l’évolution du numérique, puisqu’on la retrouve davantage sous une forme digitale. 

Comment ça marche? Les internautes cotisent ensemble sans forcément se connaître où être dans la même ville. Selon le principe, les intéressés sont contraints de faire adhérer deux filleuls chacun dans le cercle de tontine. Les adhérents ont une marge de 3 à 4 semaines tout au plus pour effectuer les versements d’argent à un numéro de téléphone indiqué. Une fois l’argent réuni, le bénéficiaire en possession de son dû peut se retirer du cercle et le tour revient ainsi à quelqu’un d’autre. Telle une chaîne. 

Marketing de réseau 

Son avantage? C’est qu’en moins de 3 semaines, le bénéficiaire peut rentrer en possession de la totalité de son du. Fastoche n’est-ce pas? Normalement oui. Mais dans les faits, les choses ne se présentent pas toujours sous cette forme limpide. Entre scepticisme et volonté de rentabiliser dans un gap de temps réduit, les risques ne sont pas à épargner. 

Conscients de cet état de fait, les personnes ouvertes à tout moyen de faire du profit évoquent parfois le réseautage. « Il n y a pas de risque lorsque tu connais un bon réseau », a confié une adhérente ayant requis l’anonymat. Cette dernière renchérit d’ailleurs en disant « qu’il faut parfois prendre des risques dans la vie ». Des risques maîtrisés oui, mais qui peuvent parfois virer au drame, comme ce fut le cas avec cette maman qui a payé le prix cher. 

« Ma mère a failli mourir un soir car la tension était montée. La tontine ne tournait plus et les gens voulaient leur argent. La solution était de leur rembourser. Aujourd’hui elle doit encore 700 000 FCFA », a relaté une jeune dame très réfractaire aux nombreuses invitations à l’adhésion aux tontines solidaires. 

On se souvient encore de l’affaire dite de BR SARL, qui a laissé des milliers de Gabonais sur la paille. Si les autorités éprouvent curieusement des difficultés pour encadrer ce système qui séduit plus d’un, les populations sont toutefois appelées à faire preuve de vigilance. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop