Gabon: les taximen en passe d’augmenter le prix du transport de 100 à 500 Fcfa le kilomètre

Gabon Gabonmediatime 13
Des usagers en attente de taxi à la passerelle de Plein ciel © L'Union

L’augmentation du prix du carburant ce mois de juin ne manquera pas d’avoir un impact sur le panier de la ménagère. C’est le sentiment qui ressort après la déclaration du Syndicat autonome des taximen du Gabon (Satag) qui envisage une augmentation du prix des transports aussi bien en zone urbaine que sur les routes nationales.



Après la suspension de la subvention des produits pétroliers par l’Etat, il était prévisible que leurs prix devaient connaître une nouvelle augmentation. C’est donc avec surprise que les automobilistes ont constaté l’augmentation du carburant de 40 et 45 Fcfa. Une situation qui n’a pas manqué de susciter un tollé auprès des usagers, notamment des taximen.

Contrairement à la Coalition des transporteurs terrestres qui a dit «prendre acte» de cette nouvelle augmentation, le Satag n’entend pas se laisser faire. Ainsi, battant en brèche l’idée d’entrée en grève pour manifester leur mécontentement, le président de cette organisation syndicale a proposé « d’augmenter les frais de transport obligatoirement ».

Face à cette situation qui pénalise leur activité, ils ont indiqué qu’ils adresseront une correspondance aux autorités pour leur signifier la décision d’augmenter le prix du transport. Ainsi, il a proposé que pour ce mois de juin les prix du transport passent du simple au double voire au quintuple, aussi bien pour ceux qui font le transport sur la nationale que ceux qui circulent dans les capitales provinciales.

Dans cette optique, le Satag propose que « de Libreville à Lambaréné au lieu de 7000, ça doit monter à 12.000 Fcfa, Libreville/Mouila de 10.000 à 20.000 Fcfa, Libreville/Makokou de 12.000 à 30.000 Fcfa ou encore Makokou/Mékambo de 5000 à 8000 Fcfa », a-t-il indiqué au site d’actualité Gabonreview. Pour le transport urbain, le Satag propose que les taxi-bus et les taxis fassent payer le trajet d’un kilomètre « à 500 obligatoirement », a déclaré le président du Satag qui estime que l’État ne consulte pas les partenaires sociaux.

Le Syndicat autonome des taximen du Gabon a indiqué qu’il proposera au gouvernement d’augmenter les frais de transport urbain à 500 Fcfa le kilomètre, au lieu de 100 Fcfa actuellement, et toute proposition à 2000 pour les taxis et les courses à 5000 Fcfa, quelle que soit la distance.

Laissez votre commentaire