jeudi,22 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: les Solidarités nationales plaident pour les bénévoles de la Banque alimentaire

Gabon: les Solidarités nationales plaident pour les bénévoles de la Banque alimentaire

Entamé depuis quelques semaines, le mouvement d’humeur des bénévoles de la banque aiment ayant sillonné le « Grand Libreville »  pour la distribution des bons et kits alimentaires devrait trouver un épilogue par la volonté du ministère des Solidarités nationales. Ce dernier se dit en effet disposé à plaider leur cause bien que regrettant la teneur et l’esprit donnés à leurs revendications qui tend à faire un procès d’intention à leur ministère de tutelle.  

« Nous ne sommes pas d’accord du traitement qui est le nôtre aujourd’hui. Jusqu’à présent, nous n’avons pas perçu nos perdiems et ça fait 1 mois que nous avons arrêté l’opération dans le cadre de la première phase ». C’est par ces mots que les bénévoles de la banque alimentaire avaient porté devant les médias l’affaire concernant leurs prétendues primes que devait nécessairement leur verser  le ministère des Solidarités nationales au terme de leur opération de distribution dans le « Grand Libreville ».  

Pour ces Gabonais ayant comme ils aiment à le rappeler « travaillé pour la Nation », ils ne doivent pas être considérés comme des bénévoles mais comme des volontaires qui en contrepartie de cet engagement, perçoivent une indemnité de subsistance qui n’est toutefois pas assimilable à un salaire. « Nous sommes par méprise considérés comme des bénévoles. Les bénévoles s’engagent dans une cause de façon gratuite ce qui n’est pas le cas des volontaires qui en principe reçoivent une indemnité au terme d’un engagement. Et c’est cette prime que nous réclamons au ministère », indique un volontaire à Gabon Media Time. 

Du côté du ministère des solidarités nationales, la forme de la revendication adoptée par les bénévoles de la banque alimentaire ne plaît pas.  Bien que compréhensif de la situation de ces bénévoles, un cadre du ministère a tout de même condamné la démarche des bénévoles. « La question est de savoir quel était le terme de la collaboration entre les bénévoles et le ministère. Ces compatriotes ont été pris par entretien après s’être eux-mêmes présentés en signant au terme de celui-ci une fiche d’adhésion », a-t-il expliqué. 

Pour ce cadre du ministère des Solidarités nationales, bien qu’il n’eût jamais été question de payer comme indiqué par le ministère, « cette fiche ne mentionnait nullement qu’ils seraient payés. S’il y a un document qui atteste qu’ils devaient être payés alors qu’ils le sortent », il informe tout de même que le membre du gouvernement met tout en oeuvre afin que les revendications de ces compatriotes soient entendues. « La ministre, Prisca Nlend Koho de son initiative personnelle a saisi les autorités afin qu’un regard soit porté sur leur situation parce que consciente et respectueuse du travail abattu quoique volontairement. Alors pourquoi cette agitation ? A qui veut-on nuire ? » s’est interrogée notre source. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt