mardi,30 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: les régies financières en grève générale illimitée

Gabon: les régies financières en grève générale illimitée

Ecouter cet article

L’annonce a été faite le mercredi 24 novembre dernier par le secrétaire général de la Fédération des collecteurs des régies financières (Fecorefi). En effet, Sylvain Ombindha Talheywa III a révélé que l’ensemble des agents des régies financières en l’occurrence les ministères des Douanes, Impôts, Hydrocarbures et du Trésor public, entament une grève générale illimitée, rapporte l’Agence gabonaise de presse (AGP).

13 jours après avoir déposé un préavis de grève sur la table du gouvernement, la Fédération des collecteurs des régies financières a décidé de passer à l’action. Une réaction qui fait suite au silence de Rose Christiane Ossouka Raponda pourtant saisie par les grévistes sur les maux qui minent leur domaine d’activités et qui nécessitent son arbitrage en tant que Chef du gouvernement. Une menace négligée qui s’est donc traduite en entrée en grève générale illimitée à compter du mercredi 24 novembre 2021.

Selon Sylvain Ombindha Talheywa III, Secrétaire général de ladite force syndicale, ce mouvement de grève devrait être plus viral que le variant Delta. S’appuyant sur un « oui collectif » de l’ensemble des agents des Ministères susmentionnés, qui ont donné quitus par l’approbation à mains levées, la Fecorefi pourrait réellement causer une gêne à la poursuite des activités économiques dans notre pays. Et ce, d’autant plus qu’ils sont les collecteurs d’une part non négligeable des recettes de l’État.

Pour leur part, les agents syndiqués ont d’ores et déjà appelé à l’unité et la solidarité à toute épreuve. « La consigne est stricte : respectez la distanciation sociale avec les bureaux ! Mesdames et messieurs, laissez leurs bureaux », a lancé le porte-parole de la fédération commune des régies financières au siens. Pour rappel, les grévistes revendiquent le versement de l’intéressement spécifique (IS) et le reste de la prime de performance budgétaire (PPB), dont 36% seulement avait été payée.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop