mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : les régies financières en ébullition réclament la tête de Roger...

Gabon : les régies financières en ébullition réclament la tête de Roger Owono Mba

Depuis ce lundi 11 novembre 2019, la situation semble tendue au sein des régies financières où les agents ont décidé de monter au créneau face au silence du gouvernement concernant la prise en compte de leurs revendications. C’est dans cette optique que la Confédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (Cosyref) et le Syndicat des professionnels des impôts (Spi) ont lancé une grève générale illimitée avec pour objectif de faire plier le gouvernement.

Ce début de semaine aura été mouvementé du côté du ministère de l’Economie et des Finances. En effet, les organisations syndicales des régies financières ont décidé d’entrer en grève pour dénoncer le nonrespect des engagements pris par le gouvernement. 

Une décision prise lors des assemblées générales organisées à l’esplanade du ministère de l’Économie et des Finances par la Confédération des syndicats des régies financières, et au Centre des petites entreprises où se réunissait le Syndicat des professionnels des impôts (Spi). Motif de cette montée de tension, le nonpaiement de 7 mois d’arriérés de primes, la régularisation des situations administratives de certains agents, la mise en place d’un cadre juridique pour le paiement des primes, et l’harmonisation des grilles de paiement.

Une situation incompréhensible pour ces organisation syndicales qui n’ont pas manqué de dénoncer également le mépris affiché par le gouvernement et plus particulièrement par le ministre des Finances Roger Owono Mba. Selon le président du syndicat des impôts Sylvain Ombindha Talheywa, le gouvernement ne respecte pas le protocole d’accord signé en commission bipartite avec les partenaires sociaux. « Un certain nombre de résolutions avaient été prises. Parmi ces résolutions, le dernier jour ouvrable du mois devait être celui retenu pour le paiement des primes. Mais nous constatons pour le regretter que jusqu’au 11 novembre, les primes ne sont pas payées », a-t-il relevé. 

Dans le même ordre d’idées, la Cosyref, par la voix de son délégué général Wilfried Mvou Ossialas a dénoncé le manque de dialogue du ministre Owono Mba qui selon lui préfère réquisitionné les forces de l’ordre pour « tabasser » les agents au lieu de privilégier le dialogue tel que souhaité par le premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Face à cette attitude jugé intolérable par les organisations syndicales, ils ont appelé au limogeage pure et simple du ministre des Finances. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion