Gabon: les recettes budgétaires 2019 évaluées à 2113,4 milliards de F cfa

Le trésor public gabonais © D.R

La quatrième législature vient d’adopter en première lecture, la loi déterminant les ressources et les charges de l’Etat pour l’exercice 2019. Ainsi, après examen du Projet de loi de finances 2019 et en application des articles 47 de la Constitution, et de la loi organique n°20/2014 du 21 mai 2015,  les charges de l’Etat pour l’année 2019 sont évaluées à 2113,4 milliards de Fcfa.



Evaluées et arrêtées à un peu plus de 2113,4 milliards de Fcfa dont 3,4 milliards de Fcfa au titre des dons, les recettes budgétaires de l’État gabonais ont connu une légère hausse de l’ordre de 3% à 71,2 milliards de Fcfa en 2019. Si les recettes fiscales constituent bien évidemment le gros des recettes avec un peu plus de 1330,2 milliards de Fcfa, les dons, cotisations sociales  et autres recettes en constituent le reste.

En effet, en hausse de 9,67% à 117,331 milliards de Fcfa par rapport à 2018, les recettes fiscales correspondent à un peu moins de 60% des recettes budgétaires. Si l’impôt sur les sociétés pétrolières a plus que doublé, passant de 51,8 milliards de Fcfa en 2018 à 105,4 milliards de Fcfa en 2019 soit 103,28% d’augmentation, les taxes sur les biens et services (+15,08%) et la taxe sur la valeur ajoutée (+42,88%) vont fortement contribuer à cette augmentation.

A noter la hausse exponentielle des ristournes licence de transports, des ristournes cartes grises et des ristournes permis de conduire, évaluées à 500 millions de Fcfa en 2019 contre 152 millions de Fcfa un an plus tôt, ce qui correspond à une hausse de 348 millions de Fcfa en un an. Parallèlement, les autres recettes budgétaires ont baissé de 6,51% à -51,396 milliards de Fcfa.

Laissez votre commentaire