Gabon: Les présumés assassins de Lilian Ndong Allogho enfin écroués

Lilian Ndong Allogho à gauchet et ses présumés assassins à droite © D.R

La famille de Lilian Antoine Ndong Allogho, qui avait été retrouvé mort le 20 mars 2019 alors qu’il avait reçu 54 coups de couteaux, peut être soulagée. Et pour cause, mis aux arrêts, les présumés assassins de leur fils, dont sa petite amie Leona Cyrielle Moussavou Bissielou, ont été écroués à la prison centrale de Libreville en attendant d’être jugés.



Le 20 mars dernier, le corps sans vie d’un Gabonais de la trentaine a été retrouvé sans vie à son domicile sis à Angondjé. Criblé de 54 coups de couteaux et ce, tout le long du corps. Psychose totale dans cette partie d’Akanda jugée calme et agréable à vivre. Mais que s’est-il réellement passé? Un braquage qui aurait mal tourné ou un assassinat? Près d’un mois après, les langues commencent à se délier et les masques tombent.

Selon le récit de notre confrère le quotidien L’Union, les présumés assassins de ce dernier ont été arrêtés. Il s’agirait ni plus ni moins de sa petite amie Leona Cyrielle Moussavou Bissielou agée de 20 ans et élève au Lycée privé Epi. Cette dernière sera épaulée par son frère aîné Etiphrene Bissielou alias “Zlatan” et deux de leurs amis à savoir Roly Matoutou et Vasseur Ngoye Missono. Tous ces jeunes gens ont des âges qui varient entre 20 et 23 ans.

Interrogé, le cerveau de la bande livrera une histoire qui fait froid dans le dos. « Tout a commencé au mois d’octobre 2018 quand Lilian venait de toucher deux millions de francs cfa, je me suis amusée dans la chambre à me filmer avec cet argent. C’est à cet instant que mon grand frère Zlatan, qui les a vus sur Facebook, m’a demandé la provenance de cette somme. Je lui ai tout dit. Il m’a proposé de monter un coup à mon petit ami avec ses deux amis. A la fin on se partagera l’argent. J’ai accepté et j’ai monté la scène », a confié Leona Cyrielle Moussavou Bissielou, sans la moindre émotion.

Ce soir, les trois jeunes hommes mettent à exécution le plan de la petite-amie de la victime qui recevra 200 000 Fcfa du butin. Grièvement blessé, Lilian apprend via quelques amis que c’est sa copine qui serait derrière le coup. Remonté, il menace de rompre. Mais la jeune femme décide d’en finir avec lui si tel est le cas. « Le jour où on l’a tué, il était sorti très tôt de la maison. J’ai donc appelé mon frère et ses amis pour qu’ils se cachent en l’attendant. Arrivé vers 10 heures, ils l’ont attaqué dans notre chambre », a-t-elle indiqué.

Poursuivant ses explications, elle a admis avoir pris part à la boucherie humaine. « Pendant qu’ils le poignardaient dans la chambre, moi je leur apportais des nouveaux couteaux. Je ne venais que pour leur apporter un nouveau couteau lorsqu’un se cassait ou se pliait. Mon petit ami a été poignardé avec les 5 couteaux sur tout le corp », a-t-elle précisé.

Par la suite, ils vont emporter 900 000 Fcfa. Pour brouiller les pistes, elle ira chercher la fille de la victime âgée de 6 ans à l’école et une de ses copines pour revenir à la maison. C’est là qu’ensemble ils découvriront le corps. La suite de l’enquête ayant levé  le voile, les 4 mis en cause sont placés en détention préventive à la Prison centrale de Libreville le 16 avril dernier.

Laissez votre commentaire