mercredi,28 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : les préparatifs du 1er Forum international sur l’iboga vont bon...

Gabon : les préparatifs du 1er Forum international sur l’iboga vont bon train

En prélude à l’organisation du 1er forum international sur l’iboga prévu se tenir en juillet 2020, plusieurs universitaires, chercheurs, militants des ONG, tradithérapeutes et représentants des ministères se sont retrouvés ce mercredi 20 novembre 2019. Une rencontre qui avait pour objectif de préparer l’atelier national sur la tabernanthe iboga de Libreville qui se tiendra du 20 au 22 février 2020 mais aussi de présenter la note conceptuelle dudit événement et des différentes thématiques qui seront abordées lors du Forum.

Presidé par le coordonnateur de l’ONG Initiative développement recherches conseils africa (IDRC-Africa) Hervé Omva  cette réunion a vu la participation d’éminents chercheurs notamment le directeur général de l’Institut de pharmacopée et de la médecine traditionnelle (IPHAMETRA) le professeur Henry Paul Bourobou Bourobou, mais aussi des représentants des ministères des Eaux et Forêts, de la Santé, de l’Agriculture et du commerce. 

Lors de cette réunion, il était question de présenter la note conceptuelle de l’Atelier aux différents partenaires, les thématiques qui seront débattues lors de la première rencontre nationale d’information sur les enjeux scientifiques, thérapeutiques, culturels et économiques de l’Iboga, mais aussi de redéfinir le cadre de travail. 

Lors de son intervention, le responsable de l’ONG IDRC-Africa a rappelé la place importante qu’occupe l’iboga dans le pays mais surtout ses vertues sur le plan sanitaire.  « L’iboga, c’est l’un des meilleurs produits, sinon le meilleur, en matière d’addiction contre les drogues telles que l’héroïne, la cocaïne et toutes les autres drogues dures. Ce qui est intéressant, c’est qu’il n’y a pas d’accoutumance à l’iboga », a indiqué Hervé Omva. 

Il a d’ailleurs souligné que sa culture à grande échelle pourrait contribuer à la diversification de l’économie tel que souhaité par les plus hautes autorités. « Le potentiel de marché pour les produits à base d’Iboga se chiffre en dizaines de milliards de dollars chaque année. Mais le Gabon ne bénéficie pas de cet argent et dans le cadre de la diversification de notre économie, nous pensons que l’Iboga a un rôle très important à jouer et qui peut contribuer de manière significative à l’amélioration des conditions de vie des Gabonais », a indiqué Hervé Omva

Il faut souligner que lors du Forum international sur « l’état de lieu et perspective de valorisation de l’Iboga au Gabon », plusieurs thématiques seront abordées. Ils porteront notamment sur l’histoire et état des lieux; pharmacopées et médecines traditionnelles; cadre juridique et géopolitique ; botanique, écologie, agriculture et production; recherches photochimiques, pharmacologies et sciences sociales; tradition, rites, croyances et valorisation.

Pour le professeur Henri Paul Bourobou Bourobou l’objectif de cette rencontre revêt un caractère important puisqu’elle permettra au Gabon de disposer d’une voix commune et d’arguments pour mieux défendre son patrimoine auprès des scientifiques et investisseurs attendus au Forum international sur la tabernanthe Iboga en juillet 2020

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion