Gabon: les postiers mettent le pied à l’étrier

C’est à la faveur d’un communiqué de presse rendu public le dimanche 23 juin 2019 que le Syndicat national’ de la poste (Synaposte) a appelé à la mobilisation de ses troupes pour un énième piquet de grève au siège de cette entité sis au bord de mer. L’assemblée générale extraordinaire  qui aura lieu ce lundi 24 juin visera principalement à durcir le ton en vue de l’obtention de leurs droits face à une tutelle qui n’a toujours pris attache avec les grévistes.  


« Nous aspirons tous à une société Gabonaise plus juste, équitable, éprise de paix et de justice sociale, avec l’égalité des chances », autant de messages qui devraient figurer sur les multiples banderoles installées dans les locaux de la Poste. Ces écrits sont ceux des postiers et postières affiliés au Syndicat national de la poste (Synaposte) qui s’évertue à défendre les droits du postier gabonais.

Ainsi, ledit syndicat tiendra une assemblée générale ce lundi 24 juin 2019 dès 12h. Selon les informations recueillies auprès du secrétaire général Adjoint dudit syndicat M.Bayonne, elle sera précédée d’un piquet de grève à la recette principale à 7h30. Le but étant d’exiger le paiement mensuel des salaires des postiers à date contrairement aux 3 dernières années.

Pour les responsables syndicaux, l’ouverture des agences et des bureaux de poste, tous fermés est soumise à des préalables. En effet, le communiqué précise qu’une reprise n’est envisageable qu’en cas de « disponibilité des salaires du mois de Mai 2019 toujours impayés et du mois de Juin 2019 sur les comptes des postiers en même temps dans toutes les banques et sur toute l’étendue du territoire »

Laissez votre commentaire