mardi,21 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: les populations de Malinga «en détresse alimentaire» à cause des éléphants

Gabon: les populations de Malinga «en détresse alimentaire» à cause des éléphants

Ecouter cet article

La problématique du conflit Homme-faune continue de susciter des inquiétudes au sein de l’opinion nationale malgré les intentions de bonne volonté du gouvernement. Le dernier fait en date est le constat de «détresse alimentaire» dans laquelle est plongée la population de Malinga dans le département de la Louetsi-Bibaka  dans la province après que des éléphants ont ravagé les plantations des populations. 

A l’image de certains de ses collègues de l’Assemblée Nationale, le député du siège de la Louetsi-Bibaka dans la province de la Ngounié, Philippe Nzengue Mayila s’est rendu récemment dans sa circonscription électorale pour un compte-rendu parlementaire et recueillir les préoccupations des populations. Une rencontre durant laquelle il a pu constater les nombreuses difficultés auxquelles font face ses concitoyens notamment l’incursion de pachydermes dans les plantations. 

Une situation déplorable qui a une incidence majeure sur les conditions de vie des populations. « Ici les populations sont désormais dans une détresse alimentaire parce que les éléphants écrasent tout sur leur passage et les gens n’ont plus de plantations. Donc, on a toutes les peines à se nourrir », a-t-il expliqué au micro de Radio Gabon. Il faut souligner que comme pour la plupart des villages du Gabon, les habitants de Malinga se nourrissent principalement de récoltes de cultures vivrières de leurs plantations. Mais le conflit Homme-faune qui sévit depuis de nombreuses années les frappe durement réduisant leurs sources d’approvisionnement en denrées alimentaires.

Par ailleurs, l’élu n’a pas manqué d’interpeller les pouvoirs publics sur la problématique de la route, la zone de Malinga étant totalement enclavée du fait de l’absence d’une route pratique à toutes saisons. «  Un état de fait qui a souvent d’ailleurs entraîné des pénuries en denrées alimentaires, produits pharmaceutiques et bien plus avec, à la clef, le renchérissement de leurs prix » a déclaré Philippe Nzengue Mayila. 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop