dimanche,28 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : les ponts biodégradables de Moabi, un danger pour les automobilistes

Gabon : les ponts biodégradables de Moabi, un danger pour les automobilistes

Ecouter cet article

Véritable épine sous le pied du gouvernement la problématique du réseau routier national semble désormais reléguée aux calendes grecs. La preuve avec la situation préoccupante des ponts du tronçon Moabi-Mbadi, dans la province de la Nyanga qui constituent au fil des années un danger pour les automobilistes qui osent s’y aventurer mais surtout pour les populations de cette localité qui chaque jour risquent leurs vies

Selon le correspondant de l’Agence gabonaise de presse (AGP) l’état de la route se serait de plus en plus dégradé depuis l’installation dans cette partie du pays d’une entreprise forestière. « Depuis qu’une société d’exploitation forestière s’est installée aux environs de Mocabe et a commencé à transporter son bois débités hors du département de la Douigny, la route s’est considérablement dégradée. Avec elle, la plupart des ouvrages d’art de l’axe », a confié à notre confrère un usager qui a requis l’anonymat.

La détérioration des ponts sur cet axe est imputée aux gros porteurs d’une société forestière chinoise basée près de Mocabe, à dix bornes de Moabi, chef lieu du département de la Douigny. Une situation qui ne semble pas préoccuper les autorités plus particulièrement le ministre des Infrastructures Leon Bounda Balonzi qui depuis sa nomination semble ignorer les difficultés rencontrées par les populations. 

Une situation d’autant plus inquiétante alors que des usagers de ce tronçon assurent qu’ils sont parfois obligés de passer des jours et des nuits « sans atteindre Moabi ou Mbadi et Mouila parce qu’un gros porteur s’est renversé si ce n’est planté à un pont ». Il reviendrait donc au gouvernement de prendre des mesures adéquates pour remédier à cette situation qui a une incidence sur la vie des populations. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop