jeudi,26 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: les policiers sommés d’empêcher la réouverture des églises le 25 octobre...

Gabon: les policiers sommés d’empêcher la réouverture des églises le 25 octobre 2020

C’est par le biais d’une copie d’un message radio parvenu à la rédaction de Gabon Media Time et émanant de l’Etat major des polices urbaines que le général de Brigade Noel Ngabima a instruit ses unités de déployer des effectifs aux abords des lieux de culte de la capitale. Ce déploiement des unités de forces des police nationale a pour ordre de se mettre en place aux lieux indiqués dès le 24 octobre, soit la veille de la date choisie par les responsables de l’Eglise catholique. 

Le gouvernement fait clairement le choix de la confrontation dans ce bras de fer qu’il entretient avec les responsables des eglises catholiques. Dans un message des forces de police nationale « n°140/CCFPN/CCSCUOL/EMPU-CAB du 21 octobre 2020 » il est précisé « Honneur de vous demander sur instructions du Commandant en chef des Forces de Police nationale de déployer des effectifs dans vos localités respectives conjointement avec les antennes de Police judiciaires, Oclad, DGDI et renfort en provenance de Libreville », a-t-on pu lire. 

Ce déploiement des effectifs de forces de sécurité souhaité à la demande du ministre de l’Intérieur Noel Lambert Matha a pour mission de « surveiller et sécuriser les lieux de culte en prévision de leur réouverture prévue le 30 octobre 2020 ». Cette précision sur la date démontre la volonté du gouvernement de faire respecter son calendrier en lieu et place de celui de l’église catholique fixé au dimanche 25 octobre 2020. 

Pour veiller au stricte respect de la date de réouverture des lieux de culte fixée par le gouvernement, le commandant en chef des forces de police nationale a donc instruit « les responsables des unités à mobiliser leurs personnels dès le 24 octobre avec pour mission de faire observer les mesures de distanciation sociale éditées par le gouvernement », à travers une message radio du général de Brigade Noel Ngabima. 

C’est officiel, la guerre est déclarée entre l’Etat et le clergé et le gouvernement par cet acte montre clairement qu’il n’entend pas plier devant la décision des évêques, qui eux sont résolument décidé à vaincre la peur en allant au bout de leur idée. Quitte à « mourir en martyrs  » comme avait appelé à le faire Monseigneur Jean Vincent Ondo Eyene, évêque du diocèse d’Oyem.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion