lundi,30 novembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: les pasteurs fixent eux-mêmes au 27 septembre l’ouverture des lieux de...

Gabon: les pasteurs fixent eux-mêmes au 27 septembre l’ouverture des lieux de culte

C’est au terme de leur assemblée générale tenue ce samedi 12 septembre que le collectif des églises pentecôtistes, charismatiques et de réveil que les pasteurs desdites églises a pris la décision, sans l’aval du gouvernement, d’ouvrir toutes les églises sur l’ensemble du territoire le 27 septembre prochain. 

C’est décidé et cette fois peutêtre, pour de bon, les pasteurs du collectif des églises pentecôtistes, charismatiques et de réveil du Gabon ont entériné la date à laquelle sera effective l’ouverture des églises. La date choisie au terme de leur assemblée nationale est celle du 27 septembre 2020. 

Las d’attendre au terme de plusieurs réunions avec le gouvernement de tomber d’accord, de façon consensuelle sur une date qui arrangerait les deux parties, constatant le silence du gouvernement notamment celui de Noel Lambert Matha, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, les pasteurs ont décidé de prendre le taureau par les cornes. 

Conscient de ce que « la pratique de la religion est garantie à tous » par la Constitution et ne peut « être restreindre que dans les rares cas expressément définis par la même Constitution, notamment dans le cadre des régimes d’exception comme l’état d’urgence et l’état de siège prévu par l’article 25 de notre Constitution » et que entre temps, les hôtels, restaurants et certaines écoles ont obtenu l’autorisation, il est inconcevable que les églises soient toujours fermées sans véritable raison. 

Cette décision d’ouvrir à nouveau les lieux de culte a été prise le 12 septembre, au terme de l’assemblée générale. « Le droit de former des associations, des partis ou formations politiques, des syndicats, des sociétés, des établissements d’intérêt social ainsi que des communautés religieuses, est garanti à tous dans les conditions fixées par la loi, les communautés religieuses règlent et administrent leurs affaires d’une manière indépendante, sous réserve de respecter les principes de la souveraineté nationale, l’ordre public et de préserver l’intégrité morale et mentale de l’individu », a rappelé l’archevêque Jean Baptiste Moulaka.

A noter que le collectif des églises pentecôtistes, charismatiques et de réveil du Gabon n’est pas à sa première tentative de réouverture de lieux de culte. Le 12 juillet dernier était la première date choisie par les pasteurs pour reprendre leurs activités. Mais au terme de plusieurs rencontres avec le gouvernement, ils avaient décidé de surseoir cette réouverture

C’était sans compter sur ce qu’on peut qualifier aujourd’hui de mauvaise foi du gouvernement qui depuis plusieurs semaines, en dépit de certaines garanties données par les églises, ne semble pas décidé à permettre la réouverture de ces lieux de culte. On se rappelle la visite dans les lieux de culte de la capitale de Noël Lambert Matha, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur visant à s’assurer du respect des mesures barrières telles que recommandées par le gouvernement.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion